Sept idées pour vivre en famille le temps de l’Avent

le .

famille cheminee avent

L’Avent ne débutera que dans quelques jours, mais il est bon d’y penser dès à présent pour être prêts, le jour venu, à vivre pleinement avec nos enfants ce temps fort de l’année.

Pendant des siècles, l’humanité — et plus particulièrement le peuple juif — a attendu le Sauveur. Cette attente était nécessaire pour que Dieu puisse préparer le cœur des hommes à accueillir son Fils. De même, pendant quatre semaines, chaque année, nous attendons Noël. Tour d’horizon des choses que nous pouvons faire en famille pour rendre cette attente festive !

1. La couronne de l’Avent
Pensons à la traditionnelle couronne de l’Avent- une couronne de houx, de sapin, de paille (ou encore de carton, de tissu, de fleurs sèches, etc.) dans laquelle sont plantées quatre bougies qu’on allume au rythme des quatre semaines de l’Avent. Attention, ne jamais laisser les bougies allumées trop longtemps, surtout la nuit. Un incendie peut se déclarer rapidement.

2. Le calendrier de l’Avent
Le calendrier de l’Avent (acheté ou confectionné soi-même) permet de rendre l’attente plus joyeuse. Tel un minuteur, il fait tous les jours le décompte pour nous des jours restants avant le 25 décembre.

3. La traditionnelle crèche
La crèche peut être édifiée dès le début de l’Avent ou être mise en place petit à petit pendant toute sa durée. Pour rappel, l’Enfant-Jésus est installé dans la crèche la nuit de Noël.

4. Les étoiles du ciel de Noël
On peut confectionner un panneau d’affichage dans le coin-prière ou au-dessus de la crèche où on reproduira le ciel de la nuit de Noël. Les étoiles qui y seront représentées pourront correspondre à l’effort fourni par les uns et les autres dans la journée (pas de caprices, un service rendu, etc). Les enfants peuvent préparer eux-mêmes ces étoiles découpées dans du papier doré ou de couleur.

5. Les lectures et chants de l’Avent
N’oublions pas de lire chaque soir un passage de l’Ancien Testament avec nos enfants. Ainsi ils comprendront comment la venue de Jésus a été attendue et préparée. Il existe de nombreuses histoires saintes ou Bibles pour enfants qui peuvent nous y aider. Les plus grands pourront relire le passage qui a été raconté ou lu en famille. On peut proposer aux enfants d’illustrer ces passages de l’Ancien Testament. Ces dessins pourront être affichés un peu partout dans la maison : dans le coin-prière, dans le couloir, dans la cage d’escalier… Les enfants aiment beaucoup chanter. Pourquoi ne pas leur proposer d’apprendre des beaux chants de Noël ? On peut même organiser un petit concert le 25 décembre pour les grands-parents, oncles, tantes et amis, venus célébrer Noël.

6. Adapter le temps de prière
Il est aussi important de préparer particulièrement bien la messe de chacun des quatre dimanches de l’Avent et du jour de Noël. Pour cela, on peut, dans la semaine ou les jours qui précèdent, afficher dans le coin-prière (ou ailleurs, dans un endroit bien visible) une ou deux phrases de l’Évangile du jour : « Prenez garde, veillez » (1er dimanche); « Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers » (2e dimanche); « Au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas » (3e dimanche); « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils; tu lui donneras le nom de Jésus » (4edimanche); « Aujourd’hui vous est né un Sauveur » (Noël).

7. Prendre des bonnes résolutions et s’y tenir
Pendant l’Avent, axons les efforts de nos enfants (et de toute la famille) sur des points tels que l’écoute, la patience, l’accueil, la pauvreté. Pas question de grands discours, mais des suggestions concrètes. À table, écouter les autres sans jamais leur couper la parole. Servir les autres avant de se servir soi-même. Faire en sorte que personne n’ait jamais à réclamer le sel, le pain ou l’eau parce qu’un autre est allé au-devant de ses désirs. Renoncer à un morceau de sucre, à une émission de télévision, à cinq minutes de paresse au lit le matin. Se contenter de ce que l’on a sans ronchonner ni réclamer : les vêtements de marque, les nouveaux jouets dont on n’a pas forcément besoin, les sucreries, etc. S’efforcer de repérer ceux qui restent seuls dans la cour de récréation et organiser des jeux avec eux. Refuser les moqueries et humiliations à l’égard de camarades de classe et les remarques qui jugent (le plus souvent l’apparence). Se lever de bonne humeur dès le saut du lit, même s’il fait froid, qu’on a mal dormi ou qu’on appréhende le contrôle de math.

Tiré du Site Aleteia

Ajouter un Commentaire

Lettre d'information

captcha 
J'accepte les Conditions d'utilisation

Œuvres de Sainte Rita - 1 rue de la Poissonnerie - 06359 Nice Cedex 4 - FRANCE
Tél. +33 (0)4 93 62 13 62 (du lundi au vendredi de 9h à 16h)

Copyright © Œuvres de Sainte Rita 2011 / ROM