La congrégation

Mission en Argentine

mission-tatacua-argentine
Le père Julio Cura, omv, donne un enseignement
dans la mission de Tatacua, en Argentine

Arrivés de l’Italie en Argentine au début du XXème siècle, les Oblats se sont immédiatement engagés dans les missions et n’ont cessé depuis de se rendre dans les endroits éloignés et pauvres. En l’an 2000 nos confrères argentins ont mis en place un projet missionnaire dans le nord de l’Argentine, à 1000 kilomètres de Buenos Aires, dans la région de Tatacua. La population de cette région, d’origine guarani, est de 15 000 personnes et elle est répartie sur plusieurs dizaines de kilomètres. C’est une région extrêmement pauvre et abandonnée.

centre-communautaire-tatacua-argentine
Centre communautaire construit
par l’équipe missionnaire de Buenos Aires

L’objectif de ce projet est d’aider les gens à trouver eux-mêmes la solution de leurs difficultés et de les soutenir pour qu’ils prennent en main leur futur. « Mieux vaut apprendre à pêcher que de donner un poisson ! ». Quatre fois par an le groupe missionnaire de Buenos Aires, composé de prêtres, de religieuses et de laïcs, se rend à Tatacua pour une période de deux semaines. Le groupe a mis en place des centres communautaires qui abritent des infirmeries, des crèches et des écoles maternelles ainsi que des lieux de réunion et de prière.

infirmier-tatacua-argentine
Un infirmier de l’équipe prend
soin de la maman et de sa petite.

Leur activité principale consiste maintenant à former des personnes responsables : des catéchistes, des agents de pastorale, des animateurs de groupe de la Parole et de liturgie, ainsi que des animateurs d’initiatives sociales (agriculture, artisanat, éducation civique et sanitaire).

A chacune de ses visites le groupe apporte aussi des aliments, des vêtements, des médicaments et du matériel sanitaire, des livres pour la catéchèse, et tant d’autres choses qui peuvent être utiles à la communauté.

Durant l’année, le groupe continue à soutenir les centres communautaires en leur faisant parvenir des sommes d’argent qui en garantissent le fonctionnement.

 situation-mission-tatacua-argentine

Derniers articles
La Revue

Musée Marc Chagall

 

Le Musée Marc Chagall, situé à Nice, est un musée national consacré à l’oeuvre biblique du peintre. Venez découvrir, le Message Biblique à travers les dix-sept tableaux de l'artiste ainsi que son oeuvre le Cantique des cantiques. 

Guidée, par Madame Gaïdig Lemarié, Cheffe du service Partenariats culturels, Sophie a eu le privilège d'explorer ce sublime parcours initiatique.

Le reportage complet est à lire dans la Revue Sainte Rita du mois d'avril.

 

 

{jcomments on}

Notre Eglise

Bénédiction des roses le 22 de chaque mois

Le 22 de chaque mois, une rose est offerte à chaque fidèle à la fin de la messe de 16h30.

Un temps de prière est consacré à Sainte Rita et les roses sont bénies par un prêtre de la communauté des Oblats de la Vierge Marie. 

{jcomments off}

Actualités

Vidéo de l’intention de prière du Pape - juin 2024

 

 Dans l’intention de prière de ce mois-ci, François nous invite à prier pour les personnes qui fuient leur pays :

nos frères et sœurs qui sont contraints de fuir leur propre terre.

La Vidéo du Pape, réalisée par son Réseau Mondial de Prière, nous aide à réfléchir sur les migrants : « Celui qui accueille un migrant accueille le Christ ».
Nous ne pouvons pas, en tant que chrétiens, rester indifférents aux « murs érigés sur la terre, qui séparent les familles, et [aux] murs dans les cœurs ».

« Un migrant doit être accompagné, aidé et intégré ». Prions ensemble pour que les migrants qui fuient les guerres ou la faim et sont contraints à des voyages pleins de dangers et de violence, puissent trouver l’hospitalité ainsi que de nouvelles opportunités de vie dans les pays d’accueil. « Chers frères et sœurs, ce mois-ci, je voudrais que nous priions pour ceux qui fuient leur pays. Aux drames vécus par les personnes qui sont contraintes de quitter leur pays pour échapper à la guerre ou à la pauvreté, s’ajoute souvent un sentiment de déracinement, de ne pas savoir où est leur place. De plus, dans certains pays d’arrivée, les migrants sont perçus avec inquiétude et crainte.

C'est alors qu’apparaît le spectre des murs : des murs érigés sur la terre, qui séparent les familles, et des murs dans les cœurs. Nous chrétiens, nous ne pouvons pas partager cette mentalité. Celui qui accueille un migrant accueille le Christ. Nous devons promouvoir une culture sociale et politique qui protège les droits et la dignité des migrants, qui les encourage dans leurs possibilités de développement et qui les intègre. Un migrant doit être accompagné, aidé et intégré.

Prions pour que les migrants, qui fuient les guerres ou la faim et sont contraints à des voyages pleins de dangers et de violence, puissent trouver l’hospitalité ainsi que de nouvelles opportunités de vie ».

Textes extraits de la chaîne YouTube "La Video du Pape chaîne YouTube "La Video du Pape"

 

Actualités

Vidéo de l’intention de prière du Pape - mai 2024

 

 

Prions pour que les religieuses, les religieux et les séminaristes grandissent dans leur parcours vocationnel grâce à une formation humaine, pastorale, spirituelle et communautaire qui les conduise à être des témoins crédibles de l’Évangile.

Pape François – MAI 2024

Chaque vocation est un « diamant brut » à polir, à travailler avec soin, à façonner sur toutes ses faces.

 

Un bon prêtre, une bonne religieuse, doivent d’abord être un homme et une femme formés, travaillés par la grâce du Seigneur.

Des personnes conscientes de leurs limites et prêtes à mener une vie de prière, à se consacrer au témoignage de l’Évangile.

 

Leur formation doit être intégrale, elle doit commencer dès le séminaire et le noviciat, en contact direct avec la vie des autres. Cela est fondamental.

La formation ne s’achève pas à un moment donné, mais elle se poursuit tout au long de la vie, tout au long des années, en intégrant la personne, intellectuellement, humainement, affectivement et spirituellement.

 

Il en est ainsi pour leur préparation à la vie en communauté, tant celle-ci est enrichissante, même si elle est parfois difficile.

Car vivre ensemble n’est pas la même chose que vivre en communauté.

Prions pour que les religieux, les religieuses et les séminaristes grandissent dans leur parcours vocationnel grâce à une formation humaine, pastorale, spirituelle et communautaire qui les conduise à être des témoins crédibles de l’Évangile.

  

Textes extraits de la chaîne YouTube "La Video du Pape chaîne YouTube "La Video du Pape"