La congrégation

Les étapes de la formation

Le cheminement de formation pour devenir Oblat de la Vierge Marie implique plusieurs étapes. Durant chacune d’entre elle, le confrère en formation est accompagné personnellement dans son discernement et ses objectifs de croissance personnelle.

Un premier discernement

Celui qui ressent un appel doit prendre contact avec l’une ou l’autre de nos communautés. Tout en continuant ses études ou son travail le candidat rencontre régulièrement un prêtre Oblat. Celui-ci le guide dans sa prière personnelle et son premier discernement de la vocation.

Le postulat

Le candidat qui discerne un appel à la vie religieuse et/ou sacerdotale oblate entre au postulat. Il commence alors ses études de philosophie. Il fait l’expérience de la vie communautaire, d’une vie de prière quotidienne plus intense et poursuit son discernement. Cette période peut durer deux ans.

Le noviciat

L’année du noviciat est une année totalement consacrée à l’approfondissement de la spiritualité et de la mission propre des Oblats. On médite la vie et les œuvres du P. Lanteri, Fondateur des Oblats, on réfléchit sur le sens des vœux de chasteté, de pauvreté et d’obéissance. On approfondit la règle de vie des Oblats. On fait une expérience profonde de prière, en particulier les Exercices spirituels de trente jours de Saint Ignace. C’est au terme de cette année d’approfondissement et de discernement que le candidat prend sa décision d’entrer dans la famille des Oblats. Il fait alors ses premiers vœux et devient ainsi profès temporaire.

Les années de séminaire et de vœux temporaires

L’Oblat qui s’oriente vers le sacerdoce entreprend alors ses études de théologie : Ecriture Sainte, histoire de l’Eglise, spiritualité, morale, etc. Durant cette période de quatre ans, outre ses études, le profès de vœux temporaires expérimente concrètement la vie consacrée dans sa dimension personnelle, communautaire et pastorale. Pour ceux qui sont appelés à être frères (vie consacré, mais non ordonné prêtre), le parcours de formation est personnalisé selon les dispositions de chacun.

Vœux perpétuels et ordinations

Après ces trois ans de formation le jeune fait ses vœux perpétuels, reçoit l’ordination diaconale puis, quelques mois plus tard, l’ordination sacerdotale. Il exercera son ministère dans une communauté de sa Province d’origine ou partira pour un autre pays où est implantée la Congrégation des Oblats.

Derniers articles
Actualités

François : la prière qui vient du cœur fait avancer sur le chemin du Seigneur

Recevant en audience ce lundi 15 juillet, les participants aux chapitres généraux de différentes congrégations religieuses, le Pape François a insisté sur la « prière du cœur ». L'évêque de Rome a également demandé à ces religieux et religieuses de « poursuivre leur travail avec foi et générosité».

La beauté et la simplicité

Le Souverain pontife a interpellé les membres des différentes congrégations à avoir un cœur de compassion et a dénoncer « l’injustice et les abus ». Il a également invité ces congrégations religieuses réunies pour leur Chapitre général à marcher sous les pas de leurs fondateurs et fondatrices, qui «ont su saisir les traits de la beauté et y répondre de différentes manières, selon les besoins de leur temps, en écrivant des pages merveilleuses de charité concrète, de courage, de créativité et de prophétie, en se dépensant dans le soin des faibles, des malades, des personnes âgées et des enfants, dans la formation des jeunes, dans l'annonce missionnaire et dans l'engagement social», a-t-il indiqué.

La prière qui vient du cœur

La mission confiée par Dieu à ces missionnaires doit se faire «à travers l'obéissance», a estimé François, qui les engagent dans la même lancée à «ne pas abandonner la prière du cœur et les moments devant le tabernacle à parler au Seigneur et à laisser le Seigneur parler». Car a t-il dit «la prière qui nous fait avancer sur le chemin du seigneur, est celle qui vient du cœur, et non la prière des perroquets ». Le Saint-Père a profiter de l’occasion de cette visite pour les encourager «à poursuivre leur travail avec foi et générosité». François a exhorté pour terminer, à « prier pour les vocations ».

Texte et photo extraits de Vatican News

 

{jcomments on}

Actualités

Le Pape nomme un nouveau vicaire apostolique de Nekemte en Éthiopie

Le Saint Père a nommé lundi 15 juillet, vicaire apostolique de Nekemte, en Ethiopie, le père Getahun Fanta Shikune, membre de la Congrégation de la Mission, jusqu'à présent directeur spirituel de l'Ecole lazariste d'Addis Abeba et directeur spirituel des Filles de la Charité en Ethiopie.

Ordonné prêtre le 1er juillet 2001, Mgr Shikune est né le 25 février 1973 à Aleku Sassi, Wollega Ouest, dans le vicariat apostolique de Nekemte. Il est titulaire d'un master en ressources humaines de DePaul University de Chicago aux États-Unis. Il est entré au séminaire de la Congrégation de la Mission et a étudié à l'Institut de philosophie et de théologie des Capucins de Saint-François à Addis-Abeba.

Le nouveau vicaire apostolique de Nekemte a occupé plusieurs fonctions au sein de l’Eglise.  Il a été notamment, curé de Holy Saviour, Sako, et de St. Mary, Metcha; recteur du grand séminaire de son institut.  Mgr Shikune a été supérieur de la province éthiopienne de la Congrégation de la Mission durant deux mandats (2010-2013 et 2013-2016). Il a également exercé son ministère à la paroisse St. Mary of Sion.

Il est actuellement directeur de l'école lazariste d'Addis-Abeba et directeur spirituel des Filles de la Charité en Éthiopie.

Texte et photo extraits de Vatican News

 

{jcomments on}

Actualités

Helena Kmieć, celle qui pourrait devenir “la prochaine Carlo Acutis”

L'archidiocèse de Cracovie (Pologne) a récemment ouvert la cause de canonisation de la servante de Dieu Helena Kmieć, née la même année que Carlo Acutis, et décédée en 2017.

Ces dernières années, les chrétiens ont appris à mieux connaître le bienheureux Carlo Acutis, le "geek de Dieu", qui prochainement sera canonisé. Il est temps de découvrir à présent sa contemporaine, née comme lui en 1991, Helena Kmieć, une jeune femme polonaise, tuée en 2017 lors d’une mission humanitaire en Bolivie. Le 7 avril de 2024, dimanche de la Divine Miséricorde, l'archevêque de Cracovie (Pologne), Mgr Marek Jędraszewski, a en effet annoncé l'ouverture de la cause de béatification et de canonisation d'Helena Kmieć, proclamée servante de Dieu.

"Je connais Dieu et je ne peux le garder pour moi"

"J'ai reçu la grâce de Dieu, ou DDDDD ("Un don gratuit de Dieu pour [les autres]" en polonais "Dar Darmo Dany Do Dawania") et je dois partager ce don ! Toutes les compétences que je possède, les aptitudes que j'acquiers, les talents que je développe ne me sont pas destinés, je dois les utiliser pour aider les autres. Le plus grand don est que je connais Dieu et je ne peux pas le garder pour moi, je dois le partager en Le faisant connaître ! Si je peux aider quelqu'un, le faire sourire, le rendre plus heureux, lui apprendre quelque chose, je veux le faire !"

Une figure polonaise inspirante

Suite à l’émotion provoquée par l'annonce de sa mort brutale en 2017, le président polonais l’avait décoré à titre posthume, le 7 février 2017, de la Croix d'or du mérite pour ses mérites dans les activités caritatives et sociales et son engagement auprès des personnes ayant besoin d'aide. Ses obsèques, le 19 février 2017, avaient alors revêtu un caractère d’État, et la messe avait été présidée par le cardinal Stanisław Dziwisz.

Photo et texte extraits de ALETEIA

 

{jcomments on}

Actualités

Canonisation de Carlo Acutis

Le pape devrait annoncer la date de canonisation de Carlo Acutis le 1er juillet.

Le pape François présidera un consistoire – une assemblée avec les cardinaux – pour valider la canonisation de futurs saints, le 1er juillet 2024, a annoncé le Bureau de presse du Saint-Siège ce 3 juin. 

Il devrait annoncer notamment la date de canonisation du « geek de Dieu », le jeune italien Carlo Acutis.

Information et photo extraites de Famille Chrétienne

 

{jcomments on}