Espace Priere

Douzième Jeudi de Sainte Rita

 rita et jesus

Une vie de recluse

Après son retour de Rome, Rita vécut au monastère de Cascia les dernières années de son voyage terrestre dans une spiritualité de plus en plus profonde. À peine était-elle revenue que la plaie de son front se rouvrit. C’était une indication providentielle : sa vocation était donc bien de reprendre sa vie de recluse.

Retirée dans l’Ermitage, partie éloignée du couvent, elle était de plus en plus étrangère au monde, et même aux autres religieuses. La vie contemplative seule paraissait maintenant compter pour elle. Tout son temps se passait en oraison. « Elle semblait ne pouvoir s’en arracher » note Cavalucci.

Elle y consacrait ses nuits, et se sentait frustrée quand l’aube interrompait ses entretiens célestes. Tout en elle était spiritualisé, la vie matérielle ne comptait plus à ses yeux. « Elle ne se nourrissait que de l’Eucharistie, qu’elle recevait souvent ».

La renommée de la recluse se répandit. Des gens accouraient pour lui recommander des intentions de prières. Le monastère devenait déjà un centre de pèlerinage.

 la priere

Méditation : Le combat de la prière

La prière est un don de la grâce et une réponse décidée de notre part. Elle suppose toujours un effort. Les grands priants de l’Ancienne Alliance avant le Christ, comme la Mère de Dieu et les saints avec Lui nous l’apprennent : la prière est un combat. On prie comme on vit, parce qu’on vit comme on prie. Si l’on ne veut pas habituellement agir selon l’Esprit du Christ, on ne peut pas non plus habituellement prier en son nom. Le « combat spirituel » de la vie nouvelle du chrétien est inséparable du combat de la prière.

Notre combat doit faire face à ce que nous ressentons comme nos échecs dans la prière. Pour vaincre ces obstacles, il faut combattre pour l’humilité, la confiance et la persévérance.

Réciter la prière à Sainte Rita

Commander notre livre "Les 15 Jeudis de Sainte Rita"

 

Derniers articles
Actualités

Vidéo de l’intention de prière du Pape - mai 2024

 

 

Prions pour que les religieuses, les religieux et les séminaristes grandissent dans leur parcours vocationnel grâce à une formation humaine, pastorale, spirituelle et communautaire qui les conduise à être des témoins crédibles de l’Évangile.

Pape François – MAI 2024

Chaque vocation est un « diamant brut » à polir, à travailler avec soin, à façonner sur toutes ses faces.

 

Un bon prêtre, une bonne religieuse, doivent d’abord être un homme et une femme formés, travaillés par la grâce du Seigneur.

Des personnes conscientes de leurs limites et prêtes à mener une vie de prière, à se consacrer au témoignage de l’Évangile.

 

Leur formation doit être intégrale, elle doit commencer dès le séminaire et le noviciat, en contact direct avec la vie des autres. Cela est fondamental.

La formation ne s’achève pas à un moment donné, mais elle se poursuit tout au long de la vie, tout au long des années, en intégrant la personne, intellectuellement, humainement, affectivement et spirituellement.

 

Il en est ainsi pour leur préparation à la vie en communauté, tant celle-ci est enrichissante, même si elle est parfois difficile.

Car vivre ensemble n’est pas la même chose que vivre en communauté.

Prions pour que les religieux, les religieuses et les séminaristes grandissent dans leur parcours vocationnel grâce à une formation humaine, pastorale, spirituelle et communautaire qui les conduise à être des témoins crédibles de l’Évangile.

  

Textes extraits de la chaîne YouTube "La Video du Pape chaîne YouTube "La Video du Pape"

 

 

 

 
Actualités

Menu pour passer une bonne journée

Confiance et espérance ! Concoctez chaque matin votre recette pour vous assurer une belle journée. Ayant préparé ce menu spécial, vous pourrez présenter une Prière d’offrande de ma journée de travail ou bien tout simplement offrir une Prière avant de partir au travail.

Actualités

La Vierge Marie, un modèle pour toutes les mères

Comme tous les enfants, Jésus a eu besoin de sa maman pour devenir un homme à part entière. La Vierge Marie ne s’est pas contentée de former et de nourrir son corps. Avec Joseph, elle Lui a tout appris. C’est en les voyant penchés sur son berceau que Jésus a su sourire et rire. C’est en les entendant parler que le Verbe a su parler.

Actualités

Vidéo : Jésus Sauveur, ton nom est miséricorde…

Le dimanche après Pâques est le Dimanche de la Miséricorde Divine. C’est Jean-Paul II qui institua cette fête en 2000 le jour de la canonisation de Sainte Faustine Kowalska.

Prenez quelques minutes pour regarder cette vidéo !