Espace Priere

Qu'est-ce qu'une neuvaine de prière ?

Jésus en prière
« … que ta Volonté soit faite et non la mienne »
(Luc 22, 42).

Une neuvaine de prière consiste à réciter une prière déterminée, neuf jours de suite, à une intention particulière, généralement en s’adressant à l’intercession de la Vierge Marie ou d’un saint.

Cette forme de prière est traditionnelle dans l’Eglise. Il ne s’agit nullement d’une manière païenne ou superstitieuse de prier, comme si la prière « devait » être exaucée en vertu du nombre précis de jours où la prière est récitée.

Toute prière authentique est en effet fondée sur une relation de confiance en Dieu. Jésus nous dit « Si vous demandez quelque chose à mon Père en invoquant mon nom, il vous le donnera » (Jean 16, 23). Mais l’Ecriture nous dit aussi que « les voies de Dieu ne sont pas nos voies » (IsaÏe 55, 8). La Sagesse de Dieu dépasse notre sagesse. Si Dieu « entend » toujours notre prière, il ne répond pas toujours à notre manière. Même la prière de Jésus au Jardin des Oliviers, qui demandait à son Père d’éloigner de lui le calice de la souffrance, se terminait par un acte de confiance et d’abandon : « … cependant que ta Volonté soit faite et non la mienne » (Luc 22, 42). La Croix n’a pas été épargnée à Jésus, mais dans la Résurrection sa prière a été pleinement exaucée.

Croix et lumière
En commençant une neuvaine
demandons la lumière du Saint-Esprit

Soyons sûrs que Dieu exauce toute prière, même si nous ne voyons pas de résultat immédiat. L'important est d'avoir le cœur ouvert pour accueillir ce que Dieu a préparé de meilleur pour nous ou pour ceux pour qui nous prions. En commençant une neuvaine demandons la lumière du Saint-Esprit, car c'est Lui qui va éclairer nos demandes et la façon dont elles sont exaucées.

Nombreux sont les témoignages de personnes qui, après avoir prié une neuvaine, ont vu leur demande exaucée. D’autres ont trouvé la force et le courage dont ils avaient besoin pour traverser leur épreuve. D’autres ont, à cette occasion, retrouvé le goût de la prière. S’engager dans une neuvaine de prière, c’est dire au Seigneur l’importance que l’on accorde à telle ou telle intention qui nous tient vraiment à cœur. C’est Lui dire en même temps la confiance que nous avons en Lui et en l’intercession de la Vierge Marie ou de tel saint.

C’est pourquoi l’Eglise encourage cette forme populaire de prière que constitue la neuvaine de prière. Certaines neuvaines de préparation aux grandes fêtes liturgiques sont même devenues une pratique courante dans toute l’Eglise comme la neuvaine de l’Immaculée Conception ou la neuvaine de Noël.

Derniers articles
La Revue

Musée Marc Chagall

 

Le Musée Marc Chagall, situé à Nice, est un musée national consacré à l’oeuvre biblique du peintre. Venez découvrir, le Message Biblique à travers les dix-sept tableaux de l'artiste ainsi que son oeuvre le Cantique des cantiques. 

Guidée, par Madame Gaïdig Lemarié, Cheffe du service Partenariats culturels, Sophie a eu le privilège d'explorer ce sublime parcours initiatique.

Le reportage complet est à lire dans la Revue Sainte Rita du mois d'avril.

 

 

{jcomments on}

Notre Eglise

Bénédiction des roses le 22 de chaque mois

Le 22 de chaque mois, une rose est offerte à chaque fidèle à la fin de la messe de 16h30.

Un temps de prière est consacré à Sainte Rita et les roses sont bénies par un prêtre de la communauté des Oblats de la Vierge Marie. 

{jcomments off}

Actualités

Vidéo de l’intention de prière du Pape - juin 2024

 

 Dans l’intention de prière de ce mois-ci, François nous invite à prier pour les personnes qui fuient leur pays :

nos frères et sœurs qui sont contraints de fuir leur propre terre.

La Vidéo du Pape, réalisée par son Réseau Mondial de Prière, nous aide à réfléchir sur les migrants : « Celui qui accueille un migrant accueille le Christ ».
Nous ne pouvons pas, en tant que chrétiens, rester indifférents aux « murs érigés sur la terre, qui séparent les familles, et [aux] murs dans les cœurs ».

« Un migrant doit être accompagné, aidé et intégré ». Prions ensemble pour que les migrants qui fuient les guerres ou la faim et sont contraints à des voyages pleins de dangers et de violence, puissent trouver l’hospitalité ainsi que de nouvelles opportunités de vie dans les pays d’accueil. « Chers frères et sœurs, ce mois-ci, je voudrais que nous priions pour ceux qui fuient leur pays. Aux drames vécus par les personnes qui sont contraintes de quitter leur pays pour échapper à la guerre ou à la pauvreté, s’ajoute souvent un sentiment de déracinement, de ne pas savoir où est leur place. De plus, dans certains pays d’arrivée, les migrants sont perçus avec inquiétude et crainte.

C'est alors qu’apparaît le spectre des murs : des murs érigés sur la terre, qui séparent les familles, et des murs dans les cœurs. Nous chrétiens, nous ne pouvons pas partager cette mentalité. Celui qui accueille un migrant accueille le Christ. Nous devons promouvoir une culture sociale et politique qui protège les droits et la dignité des migrants, qui les encourage dans leurs possibilités de développement et qui les intègre. Un migrant doit être accompagné, aidé et intégré.

Prions pour que les migrants, qui fuient les guerres ou la faim et sont contraints à des voyages pleins de dangers et de violence, puissent trouver l’hospitalité ainsi que de nouvelles opportunités de vie ».

Textes extraits de la chaîne YouTube "La Video du Pape chaîne YouTube "La Video du Pape"

 

Actualités

Vidéo de l’intention de prière du Pape - mai 2024

 

 

Prions pour que les religieuses, les religieux et les séminaristes grandissent dans leur parcours vocationnel grâce à une formation humaine, pastorale, spirituelle et communautaire qui les conduise à être des témoins crédibles de l’Évangile.

Pape François – MAI 2024

Chaque vocation est un « diamant brut » à polir, à travailler avec soin, à façonner sur toutes ses faces.

 

Un bon prêtre, une bonne religieuse, doivent d’abord être un homme et une femme formés, travaillés par la grâce du Seigneur.

Des personnes conscientes de leurs limites et prêtes à mener une vie de prière, à se consacrer au témoignage de l’Évangile.

 

Leur formation doit être intégrale, elle doit commencer dès le séminaire et le noviciat, en contact direct avec la vie des autres. Cela est fondamental.

La formation ne s’achève pas à un moment donné, mais elle se poursuit tout au long de la vie, tout au long des années, en intégrant la personne, intellectuellement, humainement, affectivement et spirituellement.

 

Il en est ainsi pour leur préparation à la vie en communauté, tant celle-ci est enrichissante, même si elle est parfois difficile.

Car vivre ensemble n’est pas la même chose que vivre en communauté.

Prions pour que les religieux, les religieuses et les séminaristes grandissent dans leur parcours vocationnel grâce à une formation humaine, pastorale, spirituelle et communautaire qui les conduise à être des témoins crédibles de l’Évangile.

  

Textes extraits de la chaîne YouTube "La Video du Pape chaîne YouTube "La Video du Pape"