Espace Priere

Pourquoi faire célébrer une messe ?

Sacré coeur de Jésus

 

« Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. 
Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement » (Jean 6, 51)

 

Faire célébrer une messe c’est croire en la puissance d’Amour que le Christ manifeste dans le Mystère de sa Croix et de sa Résurrection. L’Eucharistie est ce même Mystère célébré dans tous les temps et tous les lieux.

La messe :
intention universelle ou particulière ?

La messe est toujours célébrée pour tous : l’Amour infini du Christ embrasse en son Cœur l’humanité tout entière et chacun personnellement. L’Eucharistie a toujours une valeur universelle !

Toutefois, il est de tradition dans l’Eglise d’ajouter une intention particulière pour laquelle le prêtre célèbre l’Eucharistie. Tous peuvent demander qu’une messe soit célébrée pour telle ou telle intention.

Demander de faire célébrer une messe, c’est donc entrer dans la prière de Jésus et de l’Eglise, c’est confier à l’Amour de Dieu une intention particulière qui nous est chère.

Quelle intention particulière ?

arc-en-ciel

Pour remercier Dieu

On peut offrir une messe en action de grâce pour un événement heureux : naissance, anniversaire, noces d’or ou d’argent, guérison, paix retrouvée… ou pour n’importe quelle grâce reçue, d’ordre matériel ou spirituel.

Pour demander à Dieu

On peut présenter comme intention toute demande qui nous tient à cœur et qui va dans le sens de la Volonté de Dieu, en tous domaines de la vie : santé, famille, études, travail, discernement d’une décision, etc. On peut demander pour soi-même ou pour les autres : parents, enfants, amis ou toute autre personne.

Pour les défunts

Par la grâce de l’Eucharistie, nos frères et sœurs défunts peuvent être secourus, purifiés et libérés des liens qui les empêchent encore d’entrer dans la joie du Ciel. Une messe célébrée à l’intention d’un défunt a une valeur inestimable, car c’est l’Amour du Christ qui le rejoint et le libère. C’est le don le plus précieux qu’on puisse faire à un être cher qui nous a quittés.

Les offrandes de messes

celebration-messe-hostie

La messe n’a pas de prix, c’est un bien spirituel. Mais dès les origines du christianisme, les fidèles ont contribué à la célébration de l’Eucharistie par des dons et des offrandes destinés à assurer les frais du culte, la subsistance des prêtres, la vie de l’Église. Il ne s’agit donc pas d’acheter une messe, et c’est pourquoi on ne parle pas de « prix » d’une messe mais plutôt « d’offrande » ou « d’honoraires de messe ». Il s’agit d’une participation financière dont le but principal est de subvenir aux besoins du prêtre et de sa communauté.

Le montant de l’offrande est fixé, dans chaque pays, par la Conférence des évêques afin d’éviter toute surenchère. Toutefois, pour la personne n’ayant pas de ressources, l’offrande peut être moindre selon ses possibilités.

De toutes façons il faut voir cette participation comme un don qui vient du cœur. Dans la communion avec le prêtre et toute l’Eglise qui célèbre, celui qui offre une messe présente son intention au Seigneur pour que, dans l’Amour du Christ, sa prière soit accueillie par le Père.

« Toutes les bonnes œuvres réunies n’équivalent pas au sacrifice de la messe parce qu’elles sont l’œuvre des hommes, et la Sainte Messe, l’œuvre de Dieu : elle est le sacrifice que Dieu fait aux hommes de son Corps et de son Sang. » (Curé d’Ars)

« Le moyen le plus approprié et efficace de rendre hommage à nos défunts est de prier pour eux, en offrant des actes de foi, d’espérance et de charité. En union au Sacrifice eucharistique, nous pouvons intercéder pour leur salut éternel, et faire l’expérience de la communion la plus profonde, dans l’attente de nous retrouver ensemble, pour jouir à jamais de l’Amour qui nous a créés et rachetés. » (Benoît XVI)

Faire célébrer une messe

Note : Nous ne pouvons préciser la date de célébration de la messe, car les messes sont célébrées par des Pères Oblats (ou quelquefois par d’autres prêtres qui en ont besoin) dans nos communautés et nos missions à travers le monde. Nous vous assurons qu’elles sont célébrées dans les meilleurs délais possibles. Nous vous invitons à participer vous-mêmes à une célébration eucharistique à la date qui convient à votre intention.

Derniers articles
Actualités

François : la prière qui vient du cœur fait avancer sur le chemin du Seigneur

Recevant en audience ce lundi 15 juillet, les participants aux chapitres généraux de différentes congrégations religieuses, le Pape François a insisté sur la « prière du cœur ». L'évêque de Rome a également demandé à ces religieux et religieuses de « poursuivre leur travail avec foi et générosité».

La beauté et la simplicité

Le Souverain pontife a interpellé les membres des différentes congrégations à avoir un cœur de compassion et a dénoncer « l’injustice et les abus ». Il a également invité ces congrégations religieuses réunies pour leur Chapitre général à marcher sous les pas de leurs fondateurs et fondatrices, qui «ont su saisir les traits de la beauté et y répondre de différentes manières, selon les besoins de leur temps, en écrivant des pages merveilleuses de charité concrète, de courage, de créativité et de prophétie, en se dépensant dans le soin des faibles, des malades, des personnes âgées et des enfants, dans la formation des jeunes, dans l'annonce missionnaire et dans l'engagement social», a-t-il indiqué.

La prière qui vient du cœur

La mission confiée par Dieu à ces missionnaires doit se faire «à travers l'obéissance», a estimé François, qui les engagent dans la même lancée à «ne pas abandonner la prière du cœur et les moments devant le tabernacle à parler au Seigneur et à laisser le Seigneur parler». Car a t-il dit «la prière qui nous fait avancer sur le chemin du seigneur, est celle qui vient du cœur, et non la prière des perroquets ». Le Saint-Père a profiter de l’occasion de cette visite pour les encourager «à poursuivre leur travail avec foi et générosité». François a exhorté pour terminer, à « prier pour les vocations ».

Texte et photo extraits de Vatican News

 

{jcomments on}

Actualités

Le Pape nomme un nouveau vicaire apostolique de Nekemte en Éthiopie

Le Saint Père a nommé lundi 15 juillet, vicaire apostolique de Nekemte, en Ethiopie, le père Getahun Fanta Shikune, membre de la Congrégation de la Mission, jusqu'à présent directeur spirituel de l'Ecole lazariste d'Addis Abeba et directeur spirituel des Filles de la Charité en Ethiopie.

Ordonné prêtre le 1er juillet 2001, Mgr Shikune est né le 25 février 1973 à Aleku Sassi, Wollega Ouest, dans le vicariat apostolique de Nekemte. Il est titulaire d'un master en ressources humaines de DePaul University de Chicago aux États-Unis. Il est entré au séminaire de la Congrégation de la Mission et a étudié à l'Institut de philosophie et de théologie des Capucins de Saint-François à Addis-Abeba.

Le nouveau vicaire apostolique de Nekemte a occupé plusieurs fonctions au sein de l’Eglise.  Il a été notamment, curé de Holy Saviour, Sako, et de St. Mary, Metcha; recteur du grand séminaire de son institut.  Mgr Shikune a été supérieur de la province éthiopienne de la Congrégation de la Mission durant deux mandats (2010-2013 et 2013-2016). Il a également exercé son ministère à la paroisse St. Mary of Sion.

Il est actuellement directeur de l'école lazariste d'Addis-Abeba et directeur spirituel des Filles de la Charité en Éthiopie.

Texte et photo extraits de Vatican News

 

{jcomments on}

Actualités

Helena Kmieć, celle qui pourrait devenir “la prochaine Carlo Acutis”

L'archidiocèse de Cracovie (Pologne) a récemment ouvert la cause de canonisation de la servante de Dieu Helena Kmieć, née la même année que Carlo Acutis, et décédée en 2017.

Ces dernières années, les chrétiens ont appris à mieux connaître le bienheureux Carlo Acutis, le "geek de Dieu", qui prochainement sera canonisé. Il est temps de découvrir à présent sa contemporaine, née comme lui en 1991, Helena Kmieć, une jeune femme polonaise, tuée en 2017 lors d’une mission humanitaire en Bolivie. Le 7 avril de 2024, dimanche de la Divine Miséricorde, l'archevêque de Cracovie (Pologne), Mgr Marek Jędraszewski, a en effet annoncé l'ouverture de la cause de béatification et de canonisation d'Helena Kmieć, proclamée servante de Dieu.

"Je connais Dieu et je ne peux le garder pour moi"

"J'ai reçu la grâce de Dieu, ou DDDDD ("Un don gratuit de Dieu pour [les autres]" en polonais "Dar Darmo Dany Do Dawania") et je dois partager ce don ! Toutes les compétences que je possède, les aptitudes que j'acquiers, les talents que je développe ne me sont pas destinés, je dois les utiliser pour aider les autres. Le plus grand don est que je connais Dieu et je ne peux pas le garder pour moi, je dois le partager en Le faisant connaître ! Si je peux aider quelqu'un, le faire sourire, le rendre plus heureux, lui apprendre quelque chose, je veux le faire !"

Une figure polonaise inspirante

Suite à l’émotion provoquée par l'annonce de sa mort brutale en 2017, le président polonais l’avait décoré à titre posthume, le 7 février 2017, de la Croix d'or du mérite pour ses mérites dans les activités caritatives et sociales et son engagement auprès des personnes ayant besoin d'aide. Ses obsèques, le 19 février 2017, avaient alors revêtu un caractère d’État, et la messe avait été présidée par le cardinal Stanisław Dziwisz.

Photo et texte extraits de ALETEIA

 

{jcomments on}

Actualités

Canonisation de Carlo Acutis

Le pape devrait annoncer la date de canonisation de Carlo Acutis le 1er juillet.

Le pape François présidera un consistoire – une assemblée avec les cardinaux – pour valider la canonisation de futurs saints, le 1er juillet 2024, a annoncé le Bureau de presse du Saint-Siège ce 3 juin. 

Il devrait annoncer notamment la date de canonisation du « geek de Dieu », le jeune italien Carlo Acutis.

Information et photo extraites de Famille Chrétienne

 

{jcomments on}