Espace Priere

Épisode 5 : Signification spirituelle

mains levées au ciel couché de soleil homme bras ouverts 

La fin des temps, c'est pour quand ?

Épisode 5 : Signification spirituelle
- Une attente fébrile et angoissée de la fin du monde.

Les scénarios catastrophiques.
Ils ont eu tort s'ils ont voulu en conclure la date et l'heure. Mais ils n'ont pas eu tort s'ils ont voulu éveiller la conscience de leurs contemporains. Tous ces types d'événements sont certainement les signes précurseurs d'une fin qui arrivera un jour, un peu comme une maladie grave nous rappelle que nous devrons un jour affronter la mort. Ils n'ont d'autres sens que celui de nous rendre vigilants dans la foi et l'amour.

Les sectes s'en servent au contraire pour provoquer la peur. Elles présentent des scénarios catastrophiques pour embrigader les quelques élus qui, simplement en entrant dans la secte, seront sauvés de la catastrophe. On retrouve parfois, malheureusement de tels scénarios de la peur à l'intérieur du christianisme et du catholicisme... Une attente fébrile et angoissée de la fin du monde, est une attitude antiévangélique.

Parmi les premiers chrétiens certains croyaient imminent le retour du Christ et s'agitaient en restant sans rien faire. S. Paul leur rappelle qu'ils doivent cesser de s'agiter, travailler et gagner leur vie. Cela signifie que le chrétien prépare la venue du Christ en s'engageant concrètement dans le monde au service de la vérité, de la justice, de l'amour. Et plus les signes sont présents plus ils doivent nous stimulent à nous engager sérieusement à vivre l'Évangile.

La conscience que ce monde aura une fin ne nous angoisse pas et ne nous désengage pas de la construction du monde. Elle nous rappelle simplement qu'aucun projet politique, social, humaniste ne porte une solution définitive aux problèmes de l'humanité. Comme croyants nous nous engageons de toutes nos forces à construire un monde de fraternité, de justice et d'amour, en sachant par notre foi que la "terre promise" se situe au-delà des frontières du temps, dans la "terre nouvelle et le ciel nouveau" qui adviendra avec la venue du Christ.

C'est pourquoi notre attitude, comme chrétien, en ce qui regarde la perspective du monde à venir ne peut-elle être que de confiance et d'espérance.  Nous attendons et nous désirons la venue du Christ, qui sera la victoire finale du bien sur le mal. "Nous attendons ta venue dans la gloire". Et nous pouvons reprendre la dernière phrase de l'Apocalypse, qui rapporte l'invocation fervente des premiers chrétiens "Maranatha" : "Viens Seigneur Jésus" (Apoc. 22, 21).

Fin

Père Patrice Véraquin, omv.
Recteur du Sanctuaire Sainte Rita à Nice

Ajouter un Commentaire

Derniers articles

 

Le Père Patrice Véraquin, omv, Recteur Provincial, propose de réfléchir sur le parallèle de la Transfiguration lors de ce 2ème Dimanche de Carême.

 

{jcomments on}

Actualités

2 ème Dimanche de Carême

Actualités

Qu’est-ce que le Mercredi des Cendres ?

Le Mercredi des cendres, premier jour du Carême, est marqué par l’imposition des cendres : le prêtre dépose un peu de cendres sur le front de chaque fidèle, en signe de la fragilité de l’homme, mais aussi de l’espérance en la miséricorde de Dieu. En 2020, il est fêté le mercredi 26 février.

La revue

Revue Sainte Rita de Février 2024

 

Comme il est dit dans le psaume "SA Parole est une lampe pour nos pas et une lumière pour notre chemin ", le Pape nous invite à toujours faire preuve de discernement et à écouter La voix de Dieu qui apaise.

S'inspirer de la rubrique Parole du Saint Père

Rien n'est plus terrible que la mort d'un enfant.
Le Vénérable P. Bruno Lanteri écrivit une lettre empreinte de réconfort spirituel et de grande humanité à Gabriella Solaro, maman du petit Henry.

Découvrir À l'École du Père Lanteri

L’Aumônerie des Artistes de Nice célèbre la Messe des artistes le Mercredi des Cendres.
Sophie est allée à la rencontre du frère Yves-Marie Lequin, prêtre dominicain, aumônier des artistes, enseignant en théologie, peintre et poète.
Vous apprendrez avec son reportage, l'origine de cette messe, le lien entre la Foi et l’Art ainsi que le rôle d'un aumônier des artistes.

Suivre L'Aumônerie des Artistes de Nice

Sainte Rose-Philippine Duchesne, missionnaire aux États-Unis, mourut en 1852 à l’âge de 83 ans après un parcours de vie extraordinaire.
Découvrez, celle que les indiens surnommait "la femme qui prie toujours".

S'informer avec la rubrique Pierres vivantes

Pierre Descouvemont pose une interrogation : "Qu’est-ce que l’adoration ?"
Par une réflexion intérieure, abordant l'existence de Dieu et le Mystère de la Providence, il nous interpelle avec une déduction posée : "La chose la plus difficile à faire dans une vie, c’est d’accepter de ne pas être Dieu."

Aller plus loin avec Enseignement

Chaque année, a lieu le Pèlerinage "Sur les pas de Sainte Rita". Cette année le départ est prévu le jeudi 30 mai et le retour le lundi 3 juin 2024.
Retrouvez toutes les informations et les modalités d'inscription pour le Pèlerinage Nice-Cascia 2024

Rejoindre Sainte Rita et nous

Ce mois-ci, nous vous proposons deux témoignages. Sigrid : "Dans la maladie, Sainte Rita a été à mes côtés" et Marie-Rose qui exprime sa reconnaissance à Sainte Rita qui l'a accompagnée lors d'un trajet particulièrement difficile.
La rubrique "Merci Sainte Rita "est votre rubrique et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. le lien pour rendre grâce puis paraître dans la Revue Sainte Rita.

Lire les témoignages Merci Sainte Rita

Retrouvez la Neuvaine du mois et l'apostolat de la prière

En savoir plus sur la Revue Sainte Rita

Lire l'intégralité des extraits de la revue de Février 2024

S'abonner à la Revue Sainte Rita

Actualités

Vidéo de l’intention de prière du Pape - février 2024

 Prions pour que les malades en phase terminale, ainsi que leurs familles, bénéficient toujours d’un accompagnement médical et humain de qualité.

Pape François – FEVRIER  2024

Lorsque certaines personnes parlent de maladie en phase terminale, elles confondent deux mots : incurable et non soignable. Ce n’est pas la même chose.
Même lorsque les chances de guérison sont très faibles, tous les malades ont droit à un accompagnement médical, à un accompagnement psychologique, à un accompagnement spirituel et à un accompagnement humain.
Parfois, ils ne peuvent pas parler, parfois nous pensons qu’ils ne nous reconnaissent pas, mais si nous leur prenons la main, nous comprenons qu’ils sont en syntonie avec nous.
La guérison n’est pas toujours possible. Mais nous pouvons toujours prendre soin des malades et les caresser.
Saint Jean-Paul II disait que « guérir si possible, toujours prendre soin ».
C’est là qu’interviennent les soins palliatifs, qui garantissent au patient non seulement des soins médicaux, mais également un accompagnement humain de proximité.
Les familles ne peuvent pas être laissées seules dans ces moments difficiles.
Leur rôle est déterminant. Elles doivent avoir les moyens de garantir un soutien physique, un soutien spirituel et un soutien social.
Prions pour que les malades en phase terminale, ainsi que leurs familles, bénéficient toujours d’un accompagnement médical et humain de qualité.

Textes extraits de la chaîne YouTube "La Video du Pape"

{jcomments on}