Espace Priere

Épisode 4 : Aujourd’hui ?

homme bras ouverts devant montagnes forêts lumière

La fin des temps, c'est pour quand ?

Épisode 4 : Aujourd’hui ?
- "Comme l'éclair, (qui brille) du levant au couchant" (Mt 24, 27)

La deuxième direction, certains points de repère concernent les bouleversements cosmiques. Jésus dans ce sens reprend des images des prophètes : "Le soleil s'obscurcira, et la lune ne donnera plus de clarté, et les astres tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées. Et alors paraîtra le signe du Fils de l'homme dans le ciel et toutes les nations de la terre (...) verront le Fils de l'homme venir sur les nuées du ciel avec puissance et beaucoup de gloire" (Mt, 24, 29-30). Ces images de style apocalyptiques ne sont pas évoquées pour nous effrayer. Jésus le dit explicitement : "Quand cela commencera d'arriver, redressez-vous et relevez votre tête, parce que votre délivrance est proche" (Lc 21, 28). Ces images signifient et soulignent le lien qui existe entre le destin de l'univers matériel et celui de l'homme. La venue du Christ sera en même temps une transformation du cosmos, pour une "terre nouvelle et des cieux nouveaux".
Le Christ utilise aussi une image cosmique pour dire que sa venue sera évidente. "Comme l'éclair, (qui brille) du levant au couchant" (Mt 24, 27)

La troisième direction concerne les oppositions au Royaume de Dieu.
- Jésus prédit à ses disciples qu'ils seront durement persécutés : "On portera la main sur vous, et on vous persécutera, vous livrant aux synagogues et aux prisons, (...) à cause de mon nom." Mais ajoute-t-il pour donner confiance à ses disciples "pas un cheveu de votre tête ne périra" (Lc 21, 12-19). Et il les invite à la persévérance "Celui qui tiendra bon jusqu'à la fin, celui-là sera sauvé" (Mt, 24, 13).

- Jésus annonce aussi les séductions des faux-prophètes qui se présenteront en son nom : "Prenez garde de ne pas vous laisser égarer. Car il en viendra beaucoup sous mon nom qui diront : "C'est moi" et "le temps est tout proche". N'allez pas à leur suite." (Lc 21, 8). S. Paul aussi prévoit, avant la fin, le jour de la grande apostasie, qui signifie "reniement de la foi" : "Il faut que vienne d’abord l’apostasie et que se révèle l’Homme de l’impiété (...) celui qui se dresse et s’élève contre tout ce qu’on appelle dieu ou qu’on adore, au point de s’asseoir en personne dans le temple de Dieu et de proclamer qu’il est Dieu" (Thess 2, 3-4). Un temps de grande séduction : "La venue de l’Impie (...) se manifestera par toutes sortes d’œuvres puissantes, de miracles, de prodiges trompeurs et par toutes les séductions de l’injustice pour ceux qui se perdent, faute d’avoir accueilli l’amour de la vérité qui les aurait sauvés." (Ibid.). La présence massive de cette apostasie, que S. Jean attribue à l'Anti-christ, précédera le retour du Christ.

Aujourd’hui ?
Une question se pose tout naturellement : ne serait-on pas justifiés de percevoir aujourd'hui, comme certains le font, la présence de ces signes précurseurs autour de nous ? Les menaces de désastres écologiques, les famines qui sévissent dans les pays du Tiers monde, les épidémies, les menaces nucléaires, les déséquilibres mondiaux qui créent le chômage et les misères nouvelles, les dangers de la manipulation génétique...
Les signes aussi qui concernent l'apostasie : multiplication des sectes et des nouvelles religions, le martellement des valeurs anti-chrétiennes sur tous les médias, l'indifférence religieuse devenue système de vie.
Tous ces événements sont-ils à interprétés comme signes précurseurs ?

Dans le cours de l'histoire on a souvent interprété les événements sociaux ou religieux comme présence des signes de la fin des temps : persécutions de Néron, invasion de Rome par les barbares, les grandes divisions de l'Église, la Révolution française, les barbaries du nazisme ou du communisme ont été interprétés à l'époque comme signes précurseurs de la fin des temps. Et la fin du monde n'est pas venue. Ces prophètes ont-ils eu tort pour autant ?

À suivre...

Père Patrice Véraquin, omv.
Recteur du Sanctuaire Sainte Rita à Nice

Ajouter un Commentaire

Derniers articles
La Revue

Association A.C.E

 

"Des enfants qui ont des valeurs et des enfants qui ont de la valeur". 

Sophie a rencontré Sylvie Venieris permanente de l'association Action Catholique des Enfants de la structure niçoise.

Une association où la fraternité, la bienveillance et le respect de l'autre sont les piliers de la construction personnelle des enfants. 

Un reportage où "le je" s'exprime à travers "le jeu"

Le reportage complet est à lire dans la Revue Sainte Rita du mois de juin.

 

 

{jcomments on}

Actualités

Canonisation de Carlo Acutis

Le pape devrait annoncer la date de canonisation de Carlo Acutis le 1er juillet.

Le pape François présidera un consistoire – une assemblée avec les cardinaux – pour valider la canonisation de futurs saints, le 1er juillet 2024, a annoncé le Bureau de presse du Saint-Siège ce 3 juin. 

Il devrait annoncer notamment la date de canonisation du « geek de Dieu », le jeune italien Carlo Acutis.

Information et photo extraites de Famille Chrétienne

 

{jcomments on}

Actualités

Plus de 120 millions de déplacés dans le monde, un nombre record selon l’ONU

Record à l’échelle mondiale et également la douzième augmentation annuelle consécutive.

Le monde comptait un nombre record de 120 millions de déplacés de force à la fin avril, a dévoilé jeudi 13 juin le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) dans son rapport annuel. Selon l’agence onusienne, cette augmentation est le résultat des guerres qui font rage à Gaza, au Soudan ou en Birmanie.

Le rapport annuel pour l’année 2023 présente les principales tendances statistiques en matière de déplacement forcé. Il comprend les dernières statistiques officielles sur les réfugiés, les demandeurs d’asile, les personnes déplacées à l’intérieur de leur pays et les apatrides, ainsi que le nombre de réfugiés qui sont rentrés chez eux.

Texte et photo extraits de Lacroix  Elie Guidi, le 13/06/2024

 

{jcomments on}

Actualités

Participation du Pape François au sommet du G7 à Borgo Egnazia

Je m’adresse à vous aujourd’hui, dirigeants du Forum intergouvernemental du G7, pour vous présenter une réflexion sur les effets de l’intelligence artificielle sur l’avenir de l’humanité.

Texte et vidéo extraits Vatican Le Saint-Siège

« L’Écriture Sainte témoigne que Dieu a donné aux hommes son Esprit pour qu’ils aient “la sagesse, l’intelligence et la connaissance de toutes sortes de travaux” (Ex 35, 31) ».

La science et la technologie sont donc les produits extraordinaires du potentiel créatif des êtres humains.

Or c’est précisément l’utilisation de ce potentiel créatif donné par Dieu qui est à l’origine de l’intelligence artificielle.

Cette dernière, comme on le sait, est un outil extrêmement puissant, utilisé dans de nombreux domaines de l’activité humaine : de la médecine au monde du travail, de la culture à la communication, de l’éducation à la politique. Et l’on peut désormais supposer que son utilisation influencera de plus en plus notre mode de vie, nos relations sociales et même, à l’avenir, la manière dont nous concevons notre identité en tant qu’êtres humains.

 

{jcomments on}