Espace Priere

Témoignage de Monique R.

femme priere mains cierge

Notre fils Pierre, très malade depuis fin décembre 2016, a été hospitalisé et on lui a diagnostiqué une cirrhose métabolique. Chaque semaine nous allions le voir et, voyant son état se dégrader, nous rentrions complètement désemparés et désespérés. Nous avions demandé sans succès son transfert à l’Hôpital de la Croix-Rousse où nous savions qu’il y avait un service de pointe pour les problèmes hépatiques.

Je dois dire qu’il y a environ un mois et demi, notre fils était mourant, complètement dénutri, il avait perdu plus de 30 kilos… Devant son état, nous avons eu un entretien assez vif avec un interne qui nous a dit qu’il serait transféré à la Croix-Rousse, en service réanimation, lorsque cela serait nécessaire. Pourtant, ma belle-fille avait été avisée qu’elle risquait d’être appelée la nuit même car son état s’aggravait… Le lendemain, Pierre a été transféré en soins intensifs à la Croix-Rousse.

Quelques examens complémentaires ont établi un nouveau diagnostic : notre fils ne souffrait pas d’une cirrhose mais d’une malformation sans doute congénitale – une artère coudée au lieu d’être droite – et qui faisait qu’avec le temps la circulation des liquides dans son corps ne se faisait plus, car tout était bouché. Tous les 4 à 5 jours, il fallait le ponctionner de 8, 9 et même 10 litres d’ascite. Cette masse de liquide dans son abdomen écrasait le foie qui avait de plus en plus de mal à fonctionner.

Cette malformation a donc nécessité une intervention chirurgicale visant à supprimer cette artère coudée ainsi qu’un morceau de côlon sur lequel elle s’était collée. Opération très délicate dont on n’était pas sûr de tout du résultat, vu son état physique. Il n’a pas été opéré tout de suite, il fallait avant le fortifier un peu.

Je ne pouvais rien faire d’autre que prier, prier, prier. J’ai fait une neuvaine à Sainte Rita en qui j’ai une grande confiance. Je dois dire aussi, pour être honnête, que j’ai également prié « Marie qui défait les nœuds ». Je crois que ces deux bienfaitrices ont conjugué leurs demandes à Dieu pour guérir notre Pierre.

Je pense que Dieu a guidé la main du chirurgien. Lorsque nous l’avons rencontré, il nous a dit que notre fils revenait de très loin et qu’il fallait qu’il soit vraiment « costaud » pour s’en être sorti.
Moi je sais pourquoi Pierre s’en est sorti !

Voilà, je tenais à vous informer de ce don de Dieu, en réponse à la demande de Sainte Rita et de « Marie qui défait les nœuds ». Quand on est si près du malheur, on s’adresse à tous les saints !

Monique

Commentaires  
#6 Delphine 22-11-2020 17:16
Merci pour ce témoignage Monique.
Moi aussi, dans le désespoir, j'ai confié ma peine à Sainte Rita et elle est venue à mon secours. Tous les jours, je la remercie. La prière est mon refuge.
Citer
#5 Audrey 19-07-2019 05:55
Merci pour ce beau témoignage.
Citer
#4 P. 20-02-2019 17:46
Merci pour ce si beau témoignage. J'ai eu des larmes aux yeux. Dieu est vivant, il est présent quand on l'appelle. Gloire lui soit rendue pour la guérison de Pierre.
Citer
#3 Patricia 25-10-2017 20:03
Très beau témoignage. La prière nous aide à tenir dans les moments difficiles et à avancer. Dieu ne nous abandonne pas, il faut avoir confiance. J'ai également prié Sainte Rita et la Sainte Vierge et j'ai obtenu une belle grâce. Bon rétablissement à votre fils.
Citer
#2 bernadette 11-08-2017 13:27
Merci pour ce beau témoignage. Il est important de partager, et surtout de prier même dans la souffrance, les prières sont toujours entendues. Jésus et la Sainte Vierge nous aident à porter notre croix tellement ils nous aiment. Gardons confiance car le temps du ciel n'est pas notre temps ici bas.
Citer
#1 Chantal 03-08-2017 14:34
Merci à Monique pour ce témoignage émouvant qui prouve qu'il ne faut jamais désespérer et que la prière est un soutien. Bon rétablissement à son fils Pierre.
Citer
Ajouter un Commentaire

Derniers articles
Actualités

Tout baptisé est une mission…

Du 17 au 24 octobre l’Église célèbre la Semaine missionnaire mondiale. Nous sommes invités à prier de façon toute particulière pour les missionnaires : prêtres, religieux et religieuses, laïcs hommes et femmes, qui partent courageusement annoncer le Christ là où il n’est pas connu. Par leur proximité aux populations locales, leur souci de promotion humaine et sociale, ils manifestent le visage aimant du Christ. Les diocèses organisent des quêtes pour les soutenir. Ils ont besoin de notre solidarité concrète. Ne les oublions pas.

Mais c’est aussi tout près de nous, et par chacun d’entre nous, que la Bonne nouvelle du Christ doit être annoncée. Car celui qui a rencontré la Lumière du Christ, celui qui a connu la joie de se sentir aimé et pardonné par l’Amour infini du Père, celui qui a été touché par le feu de l’Esprit, ne peut garder ce trésor pour lui-même. A ceux qui voulaient les empêcher de parler du Christ, les apôtres répondent : « Il nous est impossible de nous taire sur ce que nous avons vu et entendu » (Ac 4, 20). C’est le thème de la Semaine missionnaire de cette année.

N’ayons pas peur dire notre foi. Avec nos propres mots, humblement, sans rien imposer, mais sans non plus rien cacher de ce qui nous fait vivre, aimer, espérer. Laissons transparaître notre joie d’être disciples du Christ. Tout ce que nous avons expérimenté de beau et de bon dans la prière, dans l’eucharistie, dans la fraternité, dans le service, partageons-le. Le monde a besoin d’entendre cette Bonne nouvelle.

Sainte Rita, tant comme femme mariée que comme religieuse, a été missionnaire de l’Amour de Dieu. Demandons-lui de nous aider à en être nous aussi de joyeux témoins.

P. Patrice Véraquin, omv

Recteur de l’Église Sainte Rita

{jcomments on}

Actualités

Semaine missionnaire mondiale du 17 au 24 Octobre 2021

L’Église catholique de France célèbre chaque année une semaine missionnaire mondiale. En 2021, elle se conclut le dimanche 24 octobre, date retenue pour la « Journée missionnaire mondiale » fêtée par toutes les Églises du monde ! En France, depuis plus d’une trentaine d’années, cette journée est devenue une semaine pour donner plus de visibilité aux activités missionnaires dans les diocèses et permettre aux paroisses de vivre cette semaine autour de multiples activités.

Le thème retenu cette année est « Il nous est impossible de nous taire sur ce que nous avons vu et entendu » (Ac 4, 20).

Pour en savoir plus sur la Semaine missionnaire mondiale, cliquez ici

{jcomments on}

Actualités

La Genèse : nouvelle série ThéoDom

Avec les Dominicains, redécouvrez le livre de la Genèse. Puisez dans les récits fondateurs de la Création, de la tour de Babel, ou du Déluge, pour redécouvrir l’origine de l’alliance que Dieu a scellée avec les hommes.

Prenez le temps d’approfondir les vies des patriarches Abraham, Isaac, Jacob, et Joseph. Ils ont beaucoup à nous dire sur notre identité profonde, et sur la fidélité de Dieu envers nous.

Inscrivez-vous sur le site ThéoDom

{jcomments on}

Actualités

Épisode 2 - Enseignement : Un cœur qui discerne

Cette série sur les règles de discernement des Esprits dans les Exercices spirituels de saint Ignace de Loyola est constituée de 16 épisodes qui introduisent et développent les 14 règles de discernement proposées par Saint Ignace pour mener une vie libre à la suite du Christ.

Cette série est l’adaptation française, par Isabelle Rebel Pomalaza, des entretiens en anglais du Père Timothy Gallagher, entretiens qu'on peut retrouver sur le site: Discerning Hearts

Épisode 2 - La jeunesse de Saint Ignace de Loyola et l’origine des Exercices spirituels.

Dans cet épisode, nous suivons Ignace de Loyola dans sa vie tumultueuse de jeune adulte jusqu’à sa conversion, à l’origine des Exercices spirituels et des règles de discernement. Nous expliquons ensuite en détails les trois étapes de l’approche de discernement: prendre conscience, comprendre et agir.

Vous avez une question ou un commentaire ? Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

{jcomments on}