Espace Priere

Témoignage de Nanou

 bougies dans l eglise -b

En remerciement à Sainte Rita, je voudrais aujourd’hui apporter ma petite pierre à l’édifice des témoignages de « miracles » qu’elle accomplit chaque jour et que l’on ne sait pas toujours voir.

Il y a quelques temps, notre fils de 40 ans - qui se dit athée depuis l’âge de 16 ans - nous a annoncé qu’il envisageait d’aller passer une semaine à Rome avec son fils, pendant ses congés.

Ce choix nous ayant étonnés, il nous a répondu qu’il y avait, là-bas, beaucoup de monuments à visiter et que l’architecture « valait vraiment le coup ». Pourquoi pas...

Et puis à son retour, il nous a dit avoir assisté avec son fils (notre petit-fils, non baptisé évidemment), à la messe célébrée par notre bon Pape François, sur grand écran... Surprise...
Et enfin, il me montre sur son appareil numérique, la photo d’un cierge vert qu’ils avaient allumé à notre intention, après avoir fait la queue pendant une heure pour entrer dans la basilique...

Les bras ont bien failli m’en tomber, car depuis 25 ans, je m’entendais dire, avec de grands soupirs « ma pauvre mère, avec tes bondieuseries, il faut arrêter... Tu sais bien que je n’y crois pas ». Alors, si cela n’est pas un miracle, que l’on me dise ce que c’est...

Merci à Sainte Rita. Je crois vraiment à la prière et à la puissance des neuvaines avec lesquelles je l’ai priée et suppliée.

Je tiens à ajouter que la négation de la foi de notre fils lui a sans doute été inculquée par un jeune et brillant professeur de philosophie qu’il admirait beaucoup et dont il était devenu presque ami. Quels dégâts !

Nanou

Commentaires  
#4 Nadine 19-08-2018 16:53
Quel beau témoignage, je viens de m'en remettre à Sainte Rita pour une chose quasi similaire. Merci.
Citer
#3 Nanou 11-03-2018 08:06
Je peux témoigner et remercier Dieu, Marie, les anges qui me protègent dans ma vie et Sainte Rita ! Hier tout a été résolu en moins de deux heures alors que je ne demandais rien car trop fatiguée et angoissée... Je pense que le Seigneur lit dans nos cœurs et veille sur nous.
Citer
#2 K. 03-11-2015 08:38
Moi aussi, j'ai un fils de 11 ans qui n'aimait pas faire la prière même si on allait ensemble à la messe. Pendant chaque neuvaine, j'ai demandé à notre sainte d'intercéder pour lui et elle a répondu à mes supplications. Merci.
Citer
#1 Christiane 28-05-2015 09:35
Comme c'est réconfortant ! Moi aussi je prie pour mes filles qui ont perdu la foi depuis l'adolescence, cela me semble impossible mais rien n'est impossible à Dieu. Je continuerai à prier chaque jour Sainte Rita. Merci pour ces témoignages.
Citer
Ajouter un Commentaire

Derniers articles
Actualités

La Crèche de Noël 2022

Nos amis, Frère Georges et Julien, sont heureux de vous présenter la Crèche de Noël 2022.

Espace Priere

Un vrai Noël d’espérance...

Regarde l’étoile - espérance

elle te montrera la route de la sérénité

même au cœur des souffrances,

des absences, des peurs...

Ecoute l’espérance

elle te dira que Jésus est venu

par amour pour toi...

Actualités

Pourquoi prier la sainte Famille ?

La sainte Famille est le nom donné à la famille formée par Jésus, Marie et Joseph. Il s’agit donc de la famille terrestre qui a vu grandir le Christ : un foyer simple et modeste de Nazareth, berceau de l’Amour même. Ce lieu saint qui a accueilli et vu grandir Dieu fait homme, en la personne de Jésus, fait l’objet depuis quelques siècles d'une dévotion particulière chez les catholiques. Une fête lui est même consacrée, le dimanche suivant Noël.

La sainte Famille est donnée en modèle à toutes les familles. Le pape François lui-même nous encourage à prier et contempler la sainte Famille. Il lui a écrit une belle prière dans son encyclique Amoris Laetitia.
En effet, ce que nous enseigne cette famille de Judée, vivant il y a plus de 20 siècle, est universel et intemporel. Car si nos familles sont appelées à être des lieux d’amour ; dans notre vie de tous les jours, nous savons tous combien les relations avec nos parents, nos enfants, nos frères et soeurs, peuvent aussi être le lieu de blessures, de tensions et d'incompréhension.
La sainte Famille nous apprend cet amour saint, qui ne cherche ni le contrôle, ni la possession de l’autre. Au contraire, chacun voit en l’autre l’être unique et libre, désiré par Dieu et lui permet de s’épanouir comme tel.

- Quelle confiance en Dieu et quel respect pour Marie, quand Joseph accepta de la prendre pour épouse alors qu’elle portait un enfant qui n’était pas de lui.
- Quelle confiance en Joseph et en son écoute de Dieu, quand Marie, jeune accouchée avec un bébé de quelques jours, le suivit lors de la fuite en Egypte pour échapper à Hérode.
- Quelle confiance en Dieu, en leur fils, en ce qui était en germe, ont dû avoir Joseph et Marie pour faire face à des situations comme la recherche de Jésus, perdu à 12 ans, et finalement retrouvé au Temple.
- Quelle confiance et respect pour le savoir de Joseph, quand Jésus - Fils de Dieu - apprend d’abord, pendant des années, le métier de charpentier, avant de commencer sa vie publique.
- Quelle confiance et respect pour l’intuition de Marie, quand Jésus accomplit son premier miracle à la demande de sa mère lors des noces de Cana.
- Avec la sainte Famille, nous pouvons demander au Seigneur que nos familles soient aussi le lieu où chacun d’entre nous puisse grandir dans le respect et la confiance en ce qu’il est et puisse s’accomplir dans la volonté et l’amour de Dieu.

Par Alice OLLIVIER

Tiré du site Hozana

{jcomments on}

Actualités

Messe d'ordination de Guillaume Charbonneau

Nous vous invitons à regarder sur notre site la messe d’ordination diaconale du jeune Guillaume Charbonneau.