Espace Priere

Témoignage de Jeanne-Marie

personne agee dependante

Sainte Rita, merci pour l’aide et la force que tu m’as apportées ces derniers mois et que tu m’apportes tous les jours. Je sais que, sans ta lumière, ta bonté, ta patience et ton amour, je n’aurais pas pu aider ma maman. Atteinte de la maladie d’Alzheimer, maman a combattu du mieux qu’elle pouvait pendant quatre années cette maladie qui efface de sa mémoire tous les souvenirs présents, heureux comme malheureux.

Malheureusement au mois de décembre, suite à un petit malaise cardiaque, la maladie a gagné et s’est accélérée. Sainte Rita tu m’as aidée à faire face, accepter la maladie, mieux la comprendre, comprendre pourquoi la gentille maman qu’elle était s’était transformée en une maman agressive, angoissée et fatiguée, oubliant même qu’elle a un petit-fils de 25 ans qui était pourtant sa raison de vivre, devenant dangereuse pour elle et pour les autres. Il fallait consulter une équipe médicale car cela ne pouvait plus durer !

Nous avons donc rencontré un médecin et du personnel soignant à l’écoute, et grâce à ces personnes nous avons pu gérer au mieux les effets de la maladie. Il a fallu lui trouver un établissement adapté mais, grâce à toi Sainte Rita, l’attente ne fut pas longue, elle est actuellement dans une maison médicalisée. Moi maintenant, avec ton aide, je me prépare au moment où elle m’aura effacée de sa mémoire comme on écrit sur une ardoise magique que l’on efface ! Pour l’instant, j’essaie de penser aux moments de bonheur partagés passés tous ensemble !

Sainte Rita, je sais que tu m’accompagnes à chaque fois que je rends visite à maman, je ressens ta force en moi, ton amour si précieux. J’essaie de lui communiquer de la chaleur, des sourires et parfois des rires. On essaie de voler du temps au temps qui passe !

Sainte Rita, à force de prières j’ai su suivre ton chemin, tu es devenue ma guide et mon espoir, les jours tristes je me réfugie auprès de toi. Je sais que ma maman ne guérira jamais, mais je suis très heureuse que tu puisses l’accompagner un bout de chemin afin d’apaiser ses souffrances et ses peurs, toi qui es si bonne et qui défends la cause des personnes désespérées.
Je te remercie du plus profond de mon cœur !

Jeanne-Marie

Commentaires  
#2 Jeanne Marie 14-09-2017 13:21
Bonjour,
Je ne sais comment vous remercier pour vos messages, vos prières et cela me permet d'avancer et de continuer à prier pour les miens, mes amis et tous ceux qui souffrent. Merci pour vos encouragements, je suis et resterai fidèle à Sainte Rita, tous les Saints et continuerai par mes prières à apporter du soutien à tous les abonnés, les malades et pour la paix dans le monde.
Citer
#1 Rita 23-06-2016 19:14
Bonsoir Jeanne-Marie, toutes mes félicitations et encouragements pour la force et le courage que te transmet Sainte Rita. Garde cette force et ce courage pour le temps que vous passerez encore ensemble, et surtout n'oublie pas de demeurer plus dans la prière et de faire confiance à Dieu par l'intercession de Sainte Rita. Je te soutiens par la prière. L'Esprit Saint veille sur toi et ta famille.
Citer
Ajouter un Commentaire

Derniers articles
Actualités

La Crèche de Noël 2022

Nos amis, Frère Georges et Julien, sont heureux de vous présenter la Crèche de Noël 2022.

Espace Priere

Un vrai Noël d’espérance...

Regarde l’étoile - espérance

elle te montrera la route de la sérénité

même au cœur des souffrances,

des absences, des peurs...

Ecoute l’espérance

elle te dira que Jésus est venu

par amour pour toi...

Actualités

Pourquoi prier la sainte Famille ?

La sainte Famille est le nom donné à la famille formée par Jésus, Marie et Joseph. Il s’agit donc de la famille terrestre qui a vu grandir le Christ : un foyer simple et modeste de Nazareth, berceau de l’Amour même. Ce lieu saint qui a accueilli et vu grandir Dieu fait homme, en la personne de Jésus, fait l’objet depuis quelques siècles d'une dévotion particulière chez les catholiques. Une fête lui est même consacrée, le dimanche suivant Noël.

La sainte Famille est donnée en modèle à toutes les familles. Le pape François lui-même nous encourage à prier et contempler la sainte Famille. Il lui a écrit une belle prière dans son encyclique Amoris Laetitia.
En effet, ce que nous enseigne cette famille de Judée, vivant il y a plus de 20 siècle, est universel et intemporel. Car si nos familles sont appelées à être des lieux d’amour ; dans notre vie de tous les jours, nous savons tous combien les relations avec nos parents, nos enfants, nos frères et soeurs, peuvent aussi être le lieu de blessures, de tensions et d'incompréhension.
La sainte Famille nous apprend cet amour saint, qui ne cherche ni le contrôle, ni la possession de l’autre. Au contraire, chacun voit en l’autre l’être unique et libre, désiré par Dieu et lui permet de s’épanouir comme tel.

- Quelle confiance en Dieu et quel respect pour Marie, quand Joseph accepta de la prendre pour épouse alors qu’elle portait un enfant qui n’était pas de lui.
- Quelle confiance en Joseph et en son écoute de Dieu, quand Marie, jeune accouchée avec un bébé de quelques jours, le suivit lors de la fuite en Egypte pour échapper à Hérode.
- Quelle confiance en Dieu, en leur fils, en ce qui était en germe, ont dû avoir Joseph et Marie pour faire face à des situations comme la recherche de Jésus, perdu à 12 ans, et finalement retrouvé au Temple.
- Quelle confiance et respect pour le savoir de Joseph, quand Jésus - Fils de Dieu - apprend d’abord, pendant des années, le métier de charpentier, avant de commencer sa vie publique.
- Quelle confiance et respect pour l’intuition de Marie, quand Jésus accomplit son premier miracle à la demande de sa mère lors des noces de Cana.
- Avec la sainte Famille, nous pouvons demander au Seigneur que nos familles soient aussi le lieu où chacun d’entre nous puisse grandir dans le respect et la confiance en ce qu’il est et puisse s’accomplir dans la volonté et l’amour de Dieu.

Par Alice OLLIVIER

Tiré du site Hozana

{jcomments on}

Actualités

Messe d'ordination de Guillaume Charbonneau

Nous vous invitons à regarder sur notre site la messe d’ordination diaconale du jeune Guillaume Charbonneau.