Espace Priere

Témoignage de Catherine

roses rouges 22 mai

Bonjour à vous.
J’ai eu l’occasion par deux fois d’implorer Sainte Rita. D’abord pour une amie qui souffrait de ne pouvoir obtenir de greffe de rein (rejet ou incompatibilité). Sous dialyse trois fois par jour, rien ni personne ne pouvait améliorer sa situation. Elle était désespérée. Plus de vie normale. La vie lui était devenue insupportable. Je lui ai proposé d’implorer Sainte Rita en dernier recours.

Ce qu’elle accepta n’ayant plus aucune solution. J’ai fait une neuvaine en juin dernier. Et en août elle m’appelait sur le chemin de l’hôpital me disant : « Prie pour moi Catherine je vais avoir un rein ce matin »... Une immense joie m’envahit alors. J’ai tout de suite compris que Sainte Rita m’avait entendue. Tout s’est bien passé cette fois. Depuis elle a rendu toutes ces machines qui l’alimentaient, a pu ressortir, s’absenter plusieurs jours de chez elle, goûter de nouveau aux joies de la vie tout simplement. Sa réaction a été de douter au début en évoquant un concours de circonstances, mais c’était très troublant. Elle a rendu grâce à Sainte Rita. « On peut douter ou croire. »

Le deuxième cas a été d’implorer Sainte Rita pour une petite nièce, maman de deux enfants et en attente du troisième. Elle a progressivement perdu l’usage de ses membres, dont une main, atteints d’une paralysie inexpliquée. Elle était suivie de très près par des médecins spécialistes mais sans succès. Devant la détresse de la famille j’ai proposé d’implorer Sainte Rita. Environ deux mois plus tard, alors que je demandais des nouvelles, j’ai appris que sa main reprenait vie. L’espoir renaissait. Peu après elle pouvait de nouveau se lever avec une canne et s’occuper un peu de ses enfants. On lui recommanda une rééducation poussée en centre spécialisé. Elle n’en eut pas besoin tant les progrès étaient rassurants. Aujourd’hui elle va de mieux en mieux et récupère bien… Encore une fois le doute est toujours permis, mais les faits sont là. Certains m’ont dit qu’il arrive que l’on reprenne ses fonctions suite à un dérèglement moteur... J’ai eu à faire face au doute mais aussi à la foi.

Voilà mon humble témoignage, troublant.

Commentaires  
#3 Anna 23-05-2019 15:06
Je suis très touchée par ce témoignage qui, avec ma situation désespérée, me fait couler les larmes et me donne espoir que Sainte Rita agira. Je garde la foi malgré la peur. J'ai confiance. Merci Sainte Rita
Citer
#2 Hélène 09-05-2019 02:18
Gloire à Dieu ! Nous doutons mais le Seigneur lui agit toujours pour notre bien. Je viens de déposer ma requête et j'espère avoir la joie de rendre témoignage. Gloire et louange à notre Sauveur Jésus Christ.
Citer
#1 D.B. 09-05-2019 00:29
Bonsoir ! J'ai lu votre texte sur ces deux guérisons.
Alors expliquez-moi pourquoi après tant d'années à demander chaque soir de l'aide à Sainte Rita, nous n'avons jamais été entendues. Ma mère souffrait de la maladie d'Alzheimer. Elle avait 68 ans quand les symptômes ont commencé à être flagrants. Elle a vécu jusqu'à l'année de ses 90 ans comme une plante dans d'atroces souffrances. Pourquoi nos prières pour que ses souffrances soient abrégées n'ont-elles pas été exaucées ? Comment continuer à croire ? Tant de gens souffrent également. Pourquoi les prières des proches ne sont-elles pas écoutées ? Nous voulions juste pour notre mère que ses souffrances soient abrégées et qu'elle puisse reposer en paix ! Pourquoi tant d'années de souffrances ? Pourquoi ?
Citer
Ajouter un Commentaire

Derniers articles
La Revue

Musée Marc Chagall

 

Le Musée Marc Chagall, situé à Nice, est un musée national consacré à l’oeuvre biblique du peintre. Venez découvrir, le Message Biblique à travers les dix-sept tableaux de l'artiste ainsi que son oeuvre le Cantique des cantiques. 

Guidée, par Madame Gaïdig Lemarié, Cheffe du service Partenariats culturels, Sophie a eu le privilège d'explorer ce sublime parcours initiatique.

Le reportage complet est à lire dans la Revue Sainte Rita du mois d'avril.

 

 

{jcomments on}

Notre Eglise

Bénédiction des roses le 22 de chaque mois

Le 22 de chaque mois, une rose est offerte à chaque fidèle à la fin de la messe de 16h30.

Un temps de prière est consacré à Sainte Rita et les roses sont bénies par un prêtre de la communauté des Oblats de la Vierge Marie. 

{jcomments off}

Actualités

Vidéo de l’intention de prière du Pape - juin 2024

 

 Dans l’intention de prière de ce mois-ci, François nous invite à prier pour les personnes qui fuient leur pays :

nos frères et sœurs qui sont contraints de fuir leur propre terre.

La Vidéo du Pape, réalisée par son Réseau Mondial de Prière, nous aide à réfléchir sur les migrants : « Celui qui accueille un migrant accueille le Christ ».
Nous ne pouvons pas, en tant que chrétiens, rester indifférents aux « murs érigés sur la terre, qui séparent les familles, et [aux] murs dans les cœurs ».

« Un migrant doit être accompagné, aidé et intégré ». Prions ensemble pour que les migrants qui fuient les guerres ou la faim et sont contraints à des voyages pleins de dangers et de violence, puissent trouver l’hospitalité ainsi que de nouvelles opportunités de vie dans les pays d’accueil. « Chers frères et sœurs, ce mois-ci, je voudrais que nous priions pour ceux qui fuient leur pays. Aux drames vécus par les personnes qui sont contraintes de quitter leur pays pour échapper à la guerre ou à la pauvreté, s’ajoute souvent un sentiment de déracinement, de ne pas savoir où est leur place. De plus, dans certains pays d’arrivée, les migrants sont perçus avec inquiétude et crainte.

C'est alors qu’apparaît le spectre des murs : des murs érigés sur la terre, qui séparent les familles, et des murs dans les cœurs. Nous chrétiens, nous ne pouvons pas partager cette mentalité. Celui qui accueille un migrant accueille le Christ. Nous devons promouvoir une culture sociale et politique qui protège les droits et la dignité des migrants, qui les encourage dans leurs possibilités de développement et qui les intègre. Un migrant doit être accompagné, aidé et intégré.

Prions pour que les migrants, qui fuient les guerres ou la faim et sont contraints à des voyages pleins de dangers et de violence, puissent trouver l’hospitalité ainsi que de nouvelles opportunités de vie ».

Textes extraits de la chaîne YouTube "La Video du Pape chaîne YouTube "La Video du Pape"

 

Actualités

Vidéo de l’intention de prière du Pape - mai 2024

 

 

Prions pour que les religieuses, les religieux et les séminaristes grandissent dans leur parcours vocationnel grâce à une formation humaine, pastorale, spirituelle et communautaire qui les conduise à être des témoins crédibles de l’Évangile.

Pape François – MAI 2024

Chaque vocation est un « diamant brut » à polir, à travailler avec soin, à façonner sur toutes ses faces.

 

Un bon prêtre, une bonne religieuse, doivent d’abord être un homme et une femme formés, travaillés par la grâce du Seigneur.

Des personnes conscientes de leurs limites et prêtes à mener une vie de prière, à se consacrer au témoignage de l’Évangile.

 

Leur formation doit être intégrale, elle doit commencer dès le séminaire et le noviciat, en contact direct avec la vie des autres. Cela est fondamental.

La formation ne s’achève pas à un moment donné, mais elle se poursuit tout au long de la vie, tout au long des années, en intégrant la personne, intellectuellement, humainement, affectivement et spirituellement.

 

Il en est ainsi pour leur préparation à la vie en communauté, tant celle-ci est enrichissante, même si elle est parfois difficile.

Car vivre ensemble n’est pas la même chose que vivre en communauté.

Prions pour que les religieux, les religieuses et les séminaristes grandissent dans leur parcours vocationnel grâce à une formation humaine, pastorale, spirituelle et communautaire qui les conduise à être des témoins crédibles de l’Évangile.

  

Textes extraits de la chaîne YouTube "La Video du Pape chaîne YouTube "La Video du Pape"