Actualités

  • Accueil
  • Actualités
  • La touchante lettre du jeune résistant Henri Fertet : « Dans la vie, il faut savoir cueillir le bonheur »
Actualités

La touchante lettre du jeune résistant Henri Fertet : « Dans la vie, il faut savoir cueillir le bonheur »

Henri Fertet

À l’occasion du 75ème anniversaire du débarquement, nous vous invitons à lire les mots d’un jeune homme de 16 ans qui a été fusillé au côté de quinze de ses camarades le 26 septembre 1943 à la citadelle de Besançon (Doubs). Dans une lettre adressée à ses parents juste avant son exécution, Henri Fertet a témoigné d’un immense courage et d’une espérance plus forte que sa mort prochaine.

« Chers Parents,
Ma lettre va vous causer une grande peine, mais je vous ai vus si pleins de courage que, je n’en doute pas, vous voudrez encore le garder, ne serait-ce que par amour pour moi.

Vous ne pouvez savoir ce que moralement j’ai souffert dans ma cellule, ce que j’ai souffert de ne plus vous voir, de ne plus sentir peser sur moi votre tendre sollicitude que de loin. Pendant ces 87 jours de cellule, votre amour m’a manqué plus que vos colis, et souvent je vous ai demandé de me pardonner le mal que je vous ai fait, tout le mal que je vous ai fait.

Vous ne pouvez vous douter de ce que je vous aime aujourd’hui car, avant, je vous aimais plutôt par routine, mais maintenant je comprends tout ce que vous avez fait pour moi et je crois être arrivé à l’amour filial véritable, au vrai amour filial.

Je meurs pour ma Patrie. Je veux une France libre et des Français heureux. Non pas une France orgueilleuse, première nation du monde, mais une France travailleuse, laborieuse et honnête. Que les Français soient heureux, voila l’essentiel. Dans la vie, il faut savoir cueillir le bonheur.

Pour moi, ne vous faites pas de soucis. Je garde mon courage et ma belle humeur jusqu’au bout, et je chanterai « Sambre et Meuse » parce que c’est toi, ma chère petite maman, qui me l’as apprise.

Les soldats viennent me chercher. Je hâte le pas. Mon écriture est peut-être tremblée ; mais c’est parce que j’ai un petit crayon. Je n’ai pas peur de la mort ; j’ai la conscience tellement tranquille.

Papa, je t’en supplie, prie. Songe que, si je meurs, c’est pour mon bien. Quelle mort sera plus honorable pour moi que celle-là ? Je meurs volontairement pour ma Patrie.

Nous nous retrouverons tous les quatre, bientôt au Ciel. Qu’est-ce que cent ans ? Maman, rappelle-toi :
“Et ces vengeurs auront de nouveaux défenseurs
qui, après leur mort, auront des successeurs.”

Adieu, la mort m’appelle. Je ne veux ni bandeau, ni être attaché. Je vous embrasse tous. C’est dur quand même de mourir.

Mille baisers. Vive la France.

Un condamné à mort de 16 ans
Henri Fertet
Au Ciel, près de Dieu. »

 

Commentaires  
#1 Pascale 07-06-2019 16:30
Mon Dieu que c'est beau ! Sainte Rita, c'est ce que je voudrais dire à mes enfants qui se sont disputés. Je ne sais pas comment les réconcilier, que c'est lourd à porter. Aide-moi, intercède auprès du Seigneur. Merci Sainte Rita.
Citer
Ajouter un Commentaire

Derniers articles
La congrégation

Ordination sacerdotale de Christian Mauri

C’est avec une grande joie que nous vous annonçons l’ordination sacerdotale de notre jeune confrère Christian Mauri, Oblat de la Vierge Marie.

La célébration, présidée par Monseigneur Matthieu Rougé aura lieu à notre Chapelle Sainte Rita de Fontenay-aux-Roses dimanche prochain le 18 avril 2021 à 11h. Au vu de la situation sanitaire les places dans l’église sont limitées, mais tous ceux qui le désirent pourront participer à la célébration par visio-transmission en se connectant sur la chaîne Youtube à l’adresse suivante : https://www.youtube.com/channel/UCxo724AEP2hG8UcTPJ1GEdQ

Beaucoup d’entre vous, chers fidèles de Sainte Rita, contribuez par votre prière et votre soutien financier (bourses d’études) à la formation de nos jeunes séminaristes. Nous profitons de cette occasion pour vous en remercier de tout cœur. Que l’Esprit du Seigneur descende avec abondance sur notre confrère Christian !

{jcomments on}

Actualités

Concours de poésie 2021

Vous n’avez plus que quelques jours pour nous envoyer votre poème et participer à notre concours !

Retrouvez toutes les modalités sur notre site.

{jcomments off}

Espace Priere

Marie, je te regarde et je te dis merci

Marie, je te regarde et je te dis merci. Merci d’avoir porté Jésus, de l’avoir mis au monde, élevé, et d’avoir accepté sa mort pour nous.

Marie, je te regarde et je t’admire. J’admire ta foi, ton silence méditatif, ta manière de faire exactement ce que Dieu attend de toi.

Marie, je te regarde et je te prie de m’aider à bien comprendre Jésus, à entendre ses appels, à aller jusqu’au bout de ce qu’il me demande en ce moment. Amen.

Père André Sève (1913-2001)

{jcomments on}

Actualités

Vidéo de l’intention de prière du Pape - Avril 2021

La Vidéo du Pape, qui diffuse l’intention de prière que François confie à toute l’Eglise catholique à travers le Réseau Mondial de Prière du Pape, traite au mois d’avril des droits humains fondamentaux.

Le Saint-Père veut mettre l’accent non seulement sur « la lutte active contre la pauvreté, l’inégalité, le manque de travail, de terre et de logement, de droits sociaux et du travail », mais aussi sur le fait que des personnes risquent quotidiennement leur vie pour défendre les droits humains fondamentaux dans des environnements conflictuels.

Les droits humains fondamentaux sont les droits que nous avons tout simplement car nous existons en tant qu’êtres humains. Ces droits universels sont inhérents à nous tous, indépendamment de notre nationalité, sexe, origine nationale ou ethnique, couleur, religion, langue ou toute autre situation. La Déclaration universelle des droits de l’homme, adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies en 1948, fut le premier document juridique visant à protéger universellement les droits fondamentaux de tout être humain.

{jcomments on}