La Vierge Marie, un modèle pour toutes les mères

le .

mere et bebe

Comme tous les enfants, Jésus a eu besoin de sa maman pour devenir un homme à part entière. La Vierge Marie ne s’est pas contentée de former et de nourrir son corps. Avec Joseph, elle Lui a tout appris. C’est en les voyant penchés sur son berceau que Jésus a su sourire et rire. C’est en les entendant parler que le Verbe a su parler.

Lui qui fera plus tard bondir les paralysés a eu besoin de ses parents pour savoir marcher. Lui qui savait dès le début de son existence qu’Il était le Fils bien-aimé du Père a eu besoin d’eux pour apprendre à prier !

Bien mieux, Lui qui était l’amour éternel en personne, engendré par l’amour du Père, a eu besoin de ses parents pour apprendre humainement à aimer ! C’est en les voyant s’aimer avec tendresse, c’est en voyant aussi de quel amour Il était aimé Lui-même que son cœur humain s’est ouvert, s’est développé, jusqu’à devenir ce cœur humain brûlant de charité, capable d’aimer tous les hommes, y compris les plus grands pécheurs. C’est en voyant la Vierge Marie et Joseph accepter sans maugréer les épreuves et les déceptions de la vie – la fuite en Égypte et les indélicatesses des voisins de Nazareth – que Jésus a appris à « se soumettre en toutes choses » à la volonté du Père au point de faire de cette obéissance « sa nourriture » (Jn 4, 34). Toutes les mamans du monde ont également vocation à former des hommes ou des femmes menant leur existence à la lumière de la présence et de l’amour de Dieu. Et sur ce chemin d’éducation, elles pourront s’appuyer sur l’aide et l’exemple de la Mère de Dieu.

Quand elles vont réveiller leur enfant, elles peuvent penser à la Vierge Marie réveillant Jésus et Lui faisant faire sa prière « Shema, Israël » : « Écoute, Israël, le Seigneur ton Dieu est l’Unique, tu L’aimeras de tout ton cœur, de toute ton âme et de toutes tes forces ! ». Quand elles vont consoler leur enfant qui viendra à se blesser, elles pourront se dire que la Vierge Marie a aussi séché les larmes de son Jésus et Lui faisant goûter ainsi les entrailles de miséricorde du Père ! Ce que Marie n’a pas eu à faire, c’est d’apprendre à Jésus à demander pardon. Mais elle Lui a fait faire ce qu’elle faisait elle-même pour ne pas s’enorgueillir d’avoir un cœur préservé de tout mauvais désir. Elle Lui faisait chanter : « Bénis le Seigneur, ô mon âme, n’oublie aucun de ses bienfaits ! » (Ps 103, 1).

Les mamans peuvent également imiter la foi inouïe de Marie. Quand un ange vient lui annoncer qu’elle va devenir mère tout en restant vierge, elle croit à l’impossible, car « tout est possible à Dieu » (Lc 1, 37). Quand elle voit à Cana l’embarras des jeunes mariés qui n’ont plus de vin à offrir à leurs invités, elle suggère à Jésus de faire quelque chose, alors que pendant 30 ans elle ne L’a vu accomplir aucun miracle ! Et quand Jésus lui répond que ce n’est pas son affaire, elle persévère dans son idée : « Tout ce qu’il vous dira, faites-le », dit-elle aux serviteurs (Jn 2, 5).

Que la Vierge Marie, aide toutes les mamans à s’émerveiller d’être elles aussi les éducatrices spécialisées de leur enfant !

Pierre Descouvemont

Ajouter un Commentaire

Lettre d'information

captcha 
J'accepte les Conditions d'utilisation

Œuvres de Sainte Rita - 1 rue de la Poissonnerie - 06359 Nice Cedex 4 - FRANCE
Tél. +33 (0)4 93 62 13 62 (du lundi au vendredi de 9h à 16h)

Copyright © Œuvres de Sainte Rita 2011 / ROM