Notre Eglise

Homélie du Père Alain Vaillancourt - 22 mai 2016

sainte trinite

« Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira vers la vérité tout entière » disait Jésus à ses disciples le soir du Jeudi Saint. Cet Esprit de vérité, promis par Jésus, l’Église l’a reçu le jour de la Pentecôte. Eclairés par cet Esprit, nous sommes prêts à accueillir la révélation de la Très Sainte Trinité. Cela nous concerne au plus haut point puisque « Dieu a créé l'homme à son image et à sa ressemblance » (Familiaris consortio, n. 11). Alors, connaître Dieu, c’est se connaître soi-même !

La Trinité est un grand mystère, l’homme aussi d’ailleurs… Il nous est difficile de mettre ensemble un seul Dieu et trois Personnes, comme il nous est difficile de mettre ensemble le Verbe éternel incarné en Jésus de Nazareth, ou encore de mettre ensemble le Christ présent et vivant dans la sainte eucharistie alors que nous n’apercevons que l’apparence du pain et du vin. Malgré ces difficultés, nous sentons une cohérence dans ces vérités de foi, nous percevons une lumière, une source de joie et d’espérance, une profonde harmonie.
Quelqu’un présente ainsi le mystère insondable mais riche de sens de la Trinité : « Mystère de communication, de partage, de don et de communion qui nous dépasse totalement, mais qui est notre milieu de vie. Dans la Trinité, chacun a son visage particulier et sa mission : le Père est la source du don, le Fils est le corps du don, et l’Esprit le souffle du don. Entre eux, la vie circule pour se communiquer à la terre entière » (Anne-Marie Aitken, xavière).

Dans son exhortation apostolique La joie de l’amour, le Pape François écrit : « Le Dieu Trinité est communion d’amour, et la famille en est son reflet vivant. » Et lorsque cette communion manque dans nos vies, dans nos familles, rien ne va plus.
Citant saint Jean-Paul II, François poursuit : « Notre Dieu, dans son mystère le plus intime, n’est pas une solitude, mais une famille, puisqu’il porte en lui-même la paternité, la filiation et l’essence de la famille qu’est l’amour. Cet amour, dans la famille divine, est l’Esprit-Saint » (A.L. 11).

Ainsi la famille, don de Dieu qui est en lui-même famille trinitaire, nous renvoie à Rita, à sa propre famille. Elle a eu la chance de naître dans une famille chrétienne et aimante où il lui fut donné de recevoir, dès son enfance, quelque chose de ce mystère de communion. Car « c’est dans la famille… que… se reflète, par grâce, le mystère de la Sainte Trinité » (A.L. 86).  Ses parents, Antonio et Amata Lotti, étaient des gens reconnus pour leur sagesse et leur bonté. Ils jouaient le rôle de médiateurs de paix, c’est-à-dire de réconciliateurs en cas de litiges et de disputes publiques. Ils ont transmis à Rita cet amour de la paix et le sens du pardon.
Plus tard, en fondant sa propre famille, Rita a pu entrer encore davantage dans la connaissance de ce mystère de communion et d’amour, en partageant sa vie avec son mari, Paolo Mancini. Certes il y eut des moments difficiles au début, mais cela ne l’a pas empêchée de parvenir à une vie de couple heureuse et à connaître la joie de la maternité, en ayant deux fils (des jumeaux) Jean-Jacques et Paul-Marie. La fécondité de leur couple a été un signe visible de l’acte créateur (A.L. 10), ensemble, ils ont été instruments de l’amour de Dieu.
Devenue veuve et ayant aussi perdu ses enfants bien-aimés, Rita a su dépasser ces terribles épreuves et se rapprocher encore davantage de la communion trinitaire à travers une vie de prière et de service qui a culminé dans son entrée au couvent des sœurs augustiniennes. C’est là que, plus tard, parvenue à l’âge de la sagesse (environ 60 ans), elle a été unie à la Passion du Christ en recevant le stigmate de l’épine au front. Ainsi, c’est le Christ lui-même qui l’a unie jusque dans sa chair, à la communion trinitaire, répandant dans son cœur le Souffle brûlant de l’Esprit. Dans sa vie de moniale, elle a continué à manifester la fécondité de Dieu par les grâces obtenues par sa prière et ses sacrifices, et elle continue encore. Par exemple, ce témoignage d’une dame qui souffrait beaucoup d’une division dans sa famille…

« Nos deux fils ne parvenaient plus à s’entendre ni à communiquer et nous en souffrions beaucoup. La situation, après des hauts et des bas successifs, s’était tellement aggravée qu’elle semblait totalement bloquée, se durcissant de semaines en mois, chacun restant campé dans une fierté qui leur interdisait le moindre geste vers l’autre. Nous n’osions plus évoquer le sujet entre nous.
Leur entêtement à chacun était tel que chaque pas en avant était vite remplacé par deux ou trois en arrière. Nous désespérions de retrouver une vie de famille normale avec notre douce et joyeuse complicité d’avant.
Je souffrais tant de cette situation que je commençais à ne plus oser espérer. J’appelais Jésus au secours par l’intermédiaire de notre Sainte quand tout à coup, en cette semaine de mai qui précède la fête de Sainte Rita, le plus jeune m’annonce qu’il a franchi le pas et a envoyé un mail à son frère ! Et... il a même obtenu que ce dernier lui réponde, gentiment reconnaissant ! Quel soulagement ! Quel miracle ! Ils se sont ensuite appelés et ont pu parler ! Enfin !
Merci Sainte Rita de m’avoir entendue cette fois encore et obtenu d’être exaucée. Mon cœur est à la joie et retrouve la Paix. Je suis soulagée.
Je voudrais que mon témoignage prouve que oui, comme l’a dit le Pape François "seule la confiance en Dieu transforme le doute en certitude, le mal en bien, la nuit en aurore radieuse". (SLP - Tweet du 11 avril 2014) »

En contemplant ce bref résumé du parcours de notre chère sainte, on voit le lien qui unit sainte Rita à la Trinité. En fait, la Trinité, qui est à l’origine de tout, est à l’origine de la vie de Rita, de sa famille, de ses dons particuliers ; et sainte Rita, par sa foi et sa charité, par toute sa vie de gamine, d’épouse, de mère, de veuve, de religieuse, de mystique, nous conduit à la Trinité de qui elle a tout reçu, notamment l’amour de Dieu répandu dans son cœur par l’Esprit Saint qui lui a été donné (Rm).
La vraie dévotion à Sainte Rita ne nous éloigne pas du Dieu Un et Trine ; au contraire, elle nous y conduit comme le ruisseau à la source… Elle le fait, non pas à la manière d’un manuel de théologie, mais avec la simplicité d’une sœur, d’une amie qui est proche de chacun. Elle est théologie vivante, elle est proximité avec tous, en particulier avec ceux qui souffrent. Elle est compassion et miséricorde dans son intercession, elle est modèle de grandeur d’âme dans l’offrande de pardon, elle est réconfort pour les âmes blessées par la vie, elle est un guide sûr pour cette Année de la Miséricorde.
Sur l’épitaphe de son premier tombeau monumental, il est écrit : « Moi, je n’ai jamais fait de calculs humains avec Dieu. Je n’ai pas pensé aux avantages terrestres, ni à la récompense céleste. J’ai simplement aimé. » Or « Dieu est amour » (1 Jn 4,8).
Chère Rita, amie des hommes et épouse du Christ, toi qui ne voulais d’autres trésors que de te donner tout entière à Lui, intercède pour nous auprès de Jésus. Aide-nous à rester unis à la communion d’amour du Père, du Fils et de l’Esprit Saint, et à ne jamais oublier que le Dieu trinitaire habite aussi notre terre, dans la personne de nos frères et sœurs, notamment des plus petits. Sainte Rita, prie pour nous ! Amen.

P. Alain Vaillancourt, omv

Commentaires  
#1 B. 26-05-2016 14:24
C'est le Jubilé de la Miséricorde annoncé par notre Pape François, ayons une attitude profonde face à la souffrance de l'autre, à son besoin... Prenons le temps de secourir l'être blessé, d'apporter une bienveillance qui veut du bien au prochain...
Citer
Ajouter un Commentaire

Derniers articles
Espace Priere

Méditation pour le Jeudi Saint

Tu as donné ta vie, comme du pain posé sur la table, mis en morceaux et distribué pour que chacun, tendant la main et le cœur, puisse en recevoir et s’en nourrir.

Espace Priere

Prière pour le Vendredi Saint

Jésus,

Toi l’Innocent,
Tu t’es laissé condamner sans te défendre,
Je te prie pour tous ceux
qui sont victimes de l’injustice et de la haine.

Toi, qui t’es chargé de ta Croix
sans un mot de révolte,
Je te prie pour tous ceux qui sont écrasés
sous le poids de leurs souffrances.

Actualités

Vidéo : Notre Espérance

La Bénédiction France propose pour Pâques un nouveau chant intitulé « Notre Espérance », interprété à l’unisson par 170 chanteurs francophones.

Actualités

4 occasions de se recueillir durant la semaine sainte

La semaine sainte est une période sacrée du calendrier liturgique car au cours de cette semaine de nombreuses prophéties bibliques se sont accomplies. Elle nous permet de remémorer les évènements qui ont eu lieu avant la mort de Jésus.