Actualités

Actualités

Marie Mère de l'Eglise

Vierge Marie Sassoferrato

Ce lundi de Pentecôte, l’Église célèbre une nouvelle fête dédiée à la Vierge Marie.

Une nouvelle “mémoire” vient d’être inscrite dans le calendrier romain. Et pas n’importe laquelle ! Il s’agit du onzième titre officiellement consacré à la Vierge Marie. Fixée au lundi de Pentecôte, cette mémoire célèbre Marie « Mère de l’Église ». Cette célébration, déjà courante dans le calendrier local de certains pays, devient désormais obligatoire selon le souhait du pape François.

Ce lundi 21 mai 2018, au lendemain de la Pentecôte, ce sera la première fois que cette mémoire sera célébrée. Désirée par le pape François, elle veut favoriser « la croissance du sens maternel de l’Église » et « une vraie piété mariale », selon les mots du Pape. Si cette mémoire devient obligatoire, elle n’est pourtant pas nouvelle. Désigner « Marie Mère de l’Église » est traditionnel dans l’Église. Déjà au IXe siècle, la tradition la considérait comme la « mère des membres du Christ », selon les mots de saint Augustin. Le pape Paul VI, avait d’ailleurs reconnu solennellement à Marie le titre de Mère de l’Église le 21 novembre 1964, en concluant la troisième session du Concile Vatican II. Ajoutons qu’avant son inscription au calendrier, cette fête était déjà célébrée dans de nombreux pays comme l’Argentine ou la Pologne.

Désormais, cette fête devra apparaître dans tous les calendriers et les livres liturgiques pour la célébration de la messe et de la liturgie des heures. La Congrégation pour le Culte divin et la Discipline des sacrements a d’ailleurs mis à disposition des textes liturgiques, en latin, nécessaires à ces célébrations. Le cardinal Sarah, préfet de la Congrégation a d’ailleurs ajouté que cette célébration rappelle à tous les disciples du Christ doivent planter leur vie sur trois grandes réalités : la Croix, l’hostie, et la Vierge. « Trois mystères que Dieu a donnés au monde pour structurer, féconder et sanctifier notre vie intérieure, et nous conduire vers Jésus », selon les mots du cardinal.

Ajouter un Commentaire

Derniers articles
La congrégation

Ordination sacerdotale de Christian Mauri

C’est avec une grande joie que nous vous annonçons l’ordination sacerdotale de notre jeune confrère Christian Mauri, Oblat de la Vierge Marie.

La célébration, présidée par Monseigneur Matthieu Rougé aura lieu à notre Chapelle Sainte Rita de Fontenay-aux-Roses dimanche prochain le 18 avril 2021 à 11h. Au vu de la situation sanitaire les places dans l’église sont limitées, mais tous ceux qui le désirent pourront participer à la célébration par visio-transmission en se connectant sur la chaîne Youtube à l’adresse suivante : https://www.youtube.com/channel/UCxo724AEP2hG8UcTPJ1GEdQ

Beaucoup d’entre vous, chers fidèles de Sainte Rita, contribuez par votre prière et votre soutien financier (bourses d’études) à la formation de nos jeunes séminaristes. Nous profitons de cette occasion pour vous en remercier de tout cœur. Que l’Esprit du Seigneur descende avec abondance sur notre confrère Christian !

{jcomments on}

Actualités

Concours de poésie 2021

Vous n’avez plus que quelques jours pour nous envoyer votre poème et participer à notre concours !

Retrouvez toutes les modalités sur notre site.

{jcomments off}

Espace Priere

Marie, je te regarde et je te dis merci

Marie, je te regarde et je te dis merci. Merci d’avoir porté Jésus, de l’avoir mis au monde, élevé, et d’avoir accepté sa mort pour nous.

Marie, je te regarde et je t’admire. J’admire ta foi, ton silence méditatif, ta manière de faire exactement ce que Dieu attend de toi.

Marie, je te regarde et je te prie de m’aider à bien comprendre Jésus, à entendre ses appels, à aller jusqu’au bout de ce qu’il me demande en ce moment. Amen.

Père André Sève (1913-2001)

{jcomments on}

Actualités

Vidéo de l’intention de prière du Pape - Avril 2021

La Vidéo du Pape, qui diffuse l’intention de prière que François confie à toute l’Eglise catholique à travers le Réseau Mondial de Prière du Pape, traite au mois d’avril des droits humains fondamentaux.

Le Saint-Père veut mettre l’accent non seulement sur « la lutte active contre la pauvreté, l’inégalité, le manque de travail, de terre et de logement, de droits sociaux et du travail », mais aussi sur le fait que des personnes risquent quotidiennement leur vie pour défendre les droits humains fondamentaux dans des environnements conflictuels.

Les droits humains fondamentaux sont les droits que nous avons tout simplement car nous existons en tant qu’êtres humains. Ces droits universels sont inhérents à nous tous, indépendamment de notre nationalité, sexe, origine nationale ou ethnique, couleur, religion, langue ou toute autre situation. La Déclaration universelle des droits de l’homme, adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies en 1948, fut le premier document juridique visant à protéger universellement les droits fondamentaux de tout être humain.

{jcomments on}