Quand Dieu parle à travers les animaux…

le .

chien retriever

Mais quel rapport peut-il bien y avoir entre un chien et l’adoration eucharistique ? L’archevêque Fulton Sheen trouva un joli lien un jour où, se sentant déprimé, il avait du mal à prier. Cela faisait quelque temps qu’il traversait une période de sécheresse spirituelle. Il avait l’impression que les moments qu’il consacrait à la prière n’étaient pas agréables à Dieu.

Comme chaque jour, l’archevêque américain (actuellement en cours de béatification) se rendit à la chapelle et s’assit. Mais il ne parvenait pas à adresser un seul mot à Jésus. C’est alors que quelque chose lui revint en mémoire ; son chien lui non plus ne pouvait pas parler ; mais lorsque l’évêque s’asseyait dans son fauteuil pour lire le journal, l’animal se couchait sur le sol, à son côté. Et Mgr Shelton se sentait accompagné.

Rien que par sa présence à ses côtés, le petit chien était pour l’évêque un grand réconfort et le rendait très heureux. Et alors qu’il pensait à cela, il reçut une inspiration de Dieu : lui aussi, Fulton Sheen, était un grand réconfort et très agréable au Seigneur, y compris quand il ne faisait rien d’autre que se tenir là, avec Lui dans le Saint-Sacrement, comme son chien, sans rien dire à Jésus, simplement en se tenant près de Lui.

Dom Josefino Rodríguez, qui raconte cette anecdote, explique qu’à peu près la même chose est arrivée à un prêtre ami : « Il faisait une heure sainte dans notre chapelle d’adoration perpétuelle. La journée était particulièrement chaude et, épuisé par cette chaleur, il n’arrivait pas à prier ». Et ajoute-t-il, « rester dans cette chapelle rien qu’une heure représentait pour lui un grand effort, et il se demandait si cette heure sainte aurait quelque valeur, quand un petit chat blanc entra dans la chapelle. Mon ami pensa d’abord qu’il détestait les chats. Puis il vit le petit chat blanc qui se faufilait entre les bancs, jusqu’à arriver derrière la chaise où était assis mon ami, le regarda, mit la tête sur sa chaussure, et se coucha pour dormir ».

Cela peut paraître idiot, mais il s’émut, parce que ce petit chat avait choisi son pied pour se reposer. « Plus tard, mon ami sentit une forte inspiration : peut-être que si lui, qui détestait les chats, était si content d’en avoir un qui choisissait d’être avec lui, combien plus Jésus sera content avec nous, qu’il aime infiniment, quand nous choisissons d’être avec Lui. »

Et il conclut : « Mon ami, comme Sheen, ne se découragea jamais plus quand il sentait qu’il ne parvenait pas à prier. Le simple fait d’être là est une prière de foi, signifie croire réellement que Jésus est présent. C’est une prière d’amour, car la personne choisit d’être avec celui qu’il aime ».

Patricia Navas Gonzáles

Tiré du Site Aleteia

Commentaires  

#5 G. 16-03-2016 07:17
Savez-vous qu'à l'église St Pierre le Guillard de Bourges un tableau représente un fait réel qui s'est produit il y a fort longtemps. Un prêtre de la ville faisait une procession dans les rues en portant le Saint Sacrement. Un homme passa avec son âne et ignora le Saint Sacrement. Cependant, l'âne, lui, s'agenouilla si bien que son propriétaire s'est converti.
Citer
#4 L. 15-03-2016 10:32
Ça m'est arrivé à moi aussi et je ne l'ai jamais oublié. Un jour où j'étais très très déprimée, après avoir accepté pour Dieu un sacrifice affectif vraiment dur, je suis allée dans mon lit, je n'avais plus le courage de rien faire, à peine de dire "merci Seigneur, que ta volonté soit faite". Et aucune amie à qui parler. Et voilà que mon chien, qui n'avait pas le droit de monter à l'étage, arrive, tout gêné, et s'installe au pied du lit comme un gardien, en me regardant. Et, une minute plus tard, c'est notre petite chatte, qui ne quittait plus ses chatons depuis trois semaines, qui arrive elle aussi et qui s'installe sur mon lit, elle qui n'est d'habitude pas câline du tout. J'ai vraiment vu cela comme un signe de Dieu qui me montrait, à travers ses animaux, que je n'étais pas seule, qu'Il était avec moi.
Citer
#3 Annie 30-12-2015 19:41
Oui bien mignons les bêtes ! Nous, on a des chevaux et quand nous allons les voir au pré, ils viennent vers nous et sont heureux d'avoir notre visite ! C'est une autre dimension, les câlins ne sont pas les mêmes; ce sont eux qui nous portent dans les balades... mais c'est vraiment l'ami de l'homme, le cheval. Merci Seigneur pour cette belle créature !
Citer
#2 Brigitte 28-12-2015 12:57
J'ai toujours eu un chat à la maison, j'aime les chats, parfois bavards, parfois silencieux, mais toujours ce regard, cette présence qui fait que le félin veille sur vous, qu'il vous aime parce que vous êtes unique, car c'est bien cela que l'on ressent ! Alors merci, oui merci pour ce très beau texte, parce que depuis des années, j'ai du mal à prier, je rabâche, je n'y arrive pas vraiment... Mais, grâce à vous, j'ai réalisé que si mon chat était présent pour moi, combien le Seigneur doit l'être ! Même si on ne l'entend pas, discret, mais présent, comme mon chat ! Mais que moi aussi, je puisse être un grand réconfort pour Dieu, que ma simple présence puisse lui être très agréable, tout comme celle de mon chat pour moi, voilà qui est une véritable révélation ! Grâce à ce petit texte, j'ai réalisé, j'ai compris... Merci à Dieu, merci à vous et merci à nos amis les chats !
Citer
#1 A. 17-12-2015 07:18
Merci pour ces belles paroles. J'ai des chats chez moi et souvent je pense le contraire quand ils me regardent. Maintenant je les verrai autrement.
Citer

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Lettre d'information

Œuvres de Sainte Rita - 1 rue de la Poissonnerie - 06359 Nice Cedex 4 - FRANCE
Tél. +33 (0)4 93 62 13 62 (du lundi au vendredi de 9h à 16h)

Copyright © Œuvres de Sainte Rita 2011 / ROM