Mort rayonnante

Le 22 mai 1457 Rita entre dans la gloire du Ciel.

Certains biographes racontent que, trois jours plus tôt, Notre Seigneur lui est apparu en compagnie de la Vierge Marie.

« Quand donc, Jésus, pourrais-je venir en ta présence ? »

« Bientôt, mais pas encore. »

« Et quand donc ? »

« Dans trois jours tu seras avec moi. »

 

Cette promesse réconforte Rita. Le troisième jour Rita demande à communier et à recevoir le Sacrement des malades. Toutes les religieuses de sa communauté sont présentes.

Elle demande la bénédiction de l’Abbesse et, aussitôt après, elle expire doucement.

Aussitôt des prodiges sensibles viennent comme acclamer la sainteté de Rita. La cloche du monastère se met à frapper trois coups sans que personne ne la touche. La cellule de Rita s’illumine d’une resplendissante lumière. La blessure malodorante de son front se cicatrise subitement en même temps qu’un parfum exquis remplit la cellule. Selon certains témoignages figurant au procès de canonisation, plusieurs personnes auraient vu son âme monter dans la gloire…

Une religieuse du monastère qui avait un bras paralysé cherche à passer son bras autour du cou de Rita… Elle y réussit. Elle est guérie ! C’est le premier miracle posthume de Rita. Tout le peuple de Cascia accourt pour voir celle que l’on appelle déjà « la Sainte ».

On transporte sa dépouille dans une chapelle intérieure et, pour que tous puissent la voir, on ne ferme pas le cercueil. Quelques années plus tard, ce cercueil sera détérioré par le feu, mais le corps restera intact jusqu’à… aujourd’hui où il repose dans la basilique Sanctuaire de Cascia.

Lettre d'information

Œuvres de Sainte Rita - 1 rue de la Poissonnerie - 06359 Nice Cedex 4 - FRANCE
Tél. +33 (0)4 93 62 13 62 (du lundi au vendredi de 9h à 16h)

Copyright © Œuvres de Sainte Rita 2011 / ROM