Les gagnants du concours de poésie 2017

concours poesie

Cette année encore, nous avons reçu de nombreux textes en vers ou en prose, par courrier ou par internet, qui témoignent de la dévotion que vous portez à Sainte Rita. Nous vous en remercions tous.
Pour la première fois, devant la grande qualité des textes reçus, le jury a décidé d’attribuer le troisième prix à deux personnes. Nous adressons à nos gagnants toutes nos félicitations.

Les gagnants sont les suivants :

Premier prix : Gilda FORAY

Deuxième prix : Sœur Marie-Pascale

Troisièmes prix ex aequo : Renée SICART et Marlène PALLIER

Le poème de Madame Gilda FORAY, gagnante du premier prix, sera publié dans la Revue Sainte Rita de septembre 2017.

 

Voici les textes des lauréats :

Premier prix : Gilda FORAY

Je viens te dire Merci !

Une vie de souffrance, une vie de lumière.
Le corps martyrisé, mais l’humble cœur ouvert,

Image du Seigneur, tu l’implores à genoux

Eperdue d’Amour pour Lui et pour chacun de nous.

Tu sais te réfugier dans le profond de l’âme
Où le Père et le Fils te brûlent d’une flamme
Lénifiée par le souffle divin de l’Esprit.
Ô Sainte Trinité ! Profondeur infinie !

Tu gardes au fond des yeux le doux reflet de Dieu,
Le répands alentour d’un élan bienheureux.
Tu as trouvé la Source, le Puits inégalé
Où étancher ta soif et tu bois à grands traits.

Tu y puises la force d’aimer sans compter.
Tu t’es identifiée au Christ crucifié.
Tu vois et aimes, chacun, à travers les yeux
De cet Homme-Dieu mort pour nous ouvrir les Cieux.

Je te vois abimée dans la contemplation
Du céleste Supplicié sur la Croix ; Union
Bien douce à ton Seigneur. Lors, sur ton front, il pose
Une épine de gloire ; sur ton cœur, une rose.

Par la Grâce de Dieu et ton humilité
L’épine s’enracine en ta chair : un rosier
Porteur de mille grâces s’y est développé
Et fait pleuvoir des roses sur les désespérés.

Tu accueilles tous ceux qui viennent demander
Ton aide et tes prières. Combien je t’ai prié !
Sainte Rita, ma compagne, ma sœur, mon amie,
De tout mon cœur, je viens te dire ici : merci !

 

Deuxième prix : Sœur Marie-Pascale

Lettre ouverte à Sainte Rita

Commencer une lettre est toujours difficile. D’abord, comment s’adresse-t-on à une Sainte ?  Chère Rita ? Non, trop familier. Bien chère Sainte Rita ? Non, trop pompeux. Chère amie ? Hum ! N’exagérons rien. Et voilà, les difficultés commencent ! Je dis « tu », je dis « vous » ? Quel dilemme !
Il doit bien exister une façon de parler aux saintes, mais comme je ne la connais pas, cette façon, je vais prendre les mots de tous les jours. Finalement, ce sont peut-être les meilleurs.
Donc, me voilà devant toi, chère sainte, avec mon petit panier rempli pêle-mêle de vie quotidienne, d’attente, de soucis, de peurs, de larmes parfois, de joies aussi. Tiens, je constate que le « tu » est venu tout seul !
Toi qui maintenant n’as plus besoin de panier là-haut, peux-tu m’aider à faire le tri dans ce que j’entasse dans le mien ? Car, certains jours, je garde tout au fond (pour que cela ne se voie pas trop), une rancune par-ci, un désir de me venger par là, un silencieux souhait d’être au-dessus des autres (et du panier !).
Tu les as connus, les fruits de la violence dans ta vie, toi qui as perdu plusieurs de ceux que tu chérissais dans des conditions qui en auraient abattu plus d’un. Comme femme, tu es vraiment un homme fort.
Si tu as encore une seconde (il paraît que dans l’éternité, le manque de temps n’est plus un handicap), donc si tu as cette seconde pour moi, je vais te demander plusieurs  faveurs. Peux-tu avant tout, chère sainte, renverser dans mon panier, quelques gouttes de la lumière du ciel pour que mes yeux voient mieux. Et puis, si tu pouvais ajouter une touche du parfum de la tendresse maternelle de Dieu pour que mon cœur aime mieux. Pendant que je te tiens, (façon de parler), tu peux aussi ajouter des grains d’espérance que je planterai dans mon jardin. Tu es bien patronne des causes désespérées, non ? Ici, sur terre, ça nous manque un peu, l’espérance, tu sais. Au fond, nous, les hommes, sommes tous un peu des causes désespérées. Mais si tous, nous repiquons dans notre âme, les pousses de vie que tu vas nous envoyer, le monde pourra changer. Car, la vie, tout de même, c’est en bas qu’elle commence et elle est belle car elle est la Vie.
Bien à toi (mais pas tout de suite…)

 

Troisième prix ex aequo : Renée SICART

Sans attendre du ciel la moindre récompense,
Animée par la foi, tu as toujours su prier, aimer, pardonner.
Implantée sur ton front, l’épine douloureuse
N’a fait que renforcer ton amour pour le Christ
Tout près de Dieu, et pour l’éternité
Elue tu as été « consolatrice des cas désespérés ».

Reine ! du haut des cieux écoute nos prières,
Intercède pour nous auprès du Tout-Puissant,
Toi qui as si bien su conjuguer le verbe aimer
Avocate céleste, puisses-tu pour nous consoler, emplir nos cœurs de sainteté.

 

Troisième prix ex aequo : Marlène PALLIER

A toi mon amie

En ce beau mois de Mai
Je t’offre ce bouquet
A toi, ma douce amie
De roses épanouies

Tu as ouvert ton cœur
Comme s’ouvrent les fleurs
Et du ciel un rayon
A transpercé ton front

Comme Marie sur terre
Tu as connu l’épreuve amère
De la perte de ceux que tu aimais
Ton époux et tes fils bien-aimés

Comme le grain de blé
Tu es tombée en terre
Pour que nous récoltions
Les fruits de ta prière

Ô bonne et douce Rita
Que j’invoque dans tous les cas
Surtout s’ils sont désespérés
Par ta prière ils seront exaucés

Commentaires  

#3 Josue 16-07-2017 13:22
Bonjour à tous du Brésil. Bravo, vos poèmes sont très beaux !
Citer
#2 Bernadette 31-05-2017 15:14
Que c'est beau, des mots si justes, si clairs, en même temps de si beaux poèmes qui nous guident dans notre prière. Comme Sainte Rita doit être heureuse ! Qu'elle nous guide dans notre quotidien lorsque nous nous tournons vers elle et qu'elle nous accompagne tout au long de notre pèlerinage sur cette terre afin nous aussi puissions un jour vivre dans la Lumière Eternelle auprès d'elle. Merci.
Citer
#1 Isabelle 31-05-2017 13:29
Sœur Marie-Pascale, votre lettre à Sainte Rita est vraiment charmante, très poétique, bucolique, pleine de fraîcheur, drôle, pleine de vie ! C'est une très jolie lettre avec des mots simples à reprendre en prière pour la plus grande joie de cette Sainte, à l'écoute de notre quotidien. Merci beaucoup !
Citer

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Lettre d'information

Œuvres de Sainte Rita - 1 rue de la Poissonnerie - 06359 Nice Cedex 4 - FRANCE
Tél. +33 (0)4 93 62 13 62 (du lundi au vendredi de 9h à 16h)

Copyright © Œuvres de Sainte Rita 2011 / ROM