Les gagnants du concours de 2014

Nous remercions très sincèrement tous les fidèles qui ont participé à la deuxième édition de notre Concours de poésie Sainte Rita. Nous avons perçu dans vos poèmes non seulement un effort littéraire mais aussi et surtout une réelle élévation spirituelle vers une Sainte profondément aimée et vénérée.

Que son intercession vous obtienne la grâce et la paix du Seigneur.

Et félicitations à nos trois gagnants !

Le poème de Madame Bernadette Cazenave sera également publié sur la Revue Sainte Rita en septembre prochain.

Les noms des gagnants sont les suivants :

Premier prix : Bernadette CAZENAVE

Deuxième prix : Pascal GAILLARD

Troisième prix : Marie-Josée BRUNET

Voici les textes des lauréats :

Premier prix : Bernadette CAZENAVE

Lorsque c’est l’hiver dans nos cœurs,
Que glacées sont nos âmes en pleurs.
Tu es notre refuge, notre dévouée confidente,
Invisible à nos yeux et pourtant si présente.

Sainte Rita, tu soulages nos maux, nos peines
Toi, qui as toujours ignoré la haine.
Sans relâche, patiemment, tu nous écoutes
Grâce à ton réconfort, envolés nos doutes.

Au fond de notre être, l’espérance va renaître
Comme le bouton de rose figé par le givre,
Qui, sous les rayons d’un soleil diaphane et clair
Dans une explosion de senteurs va éclore pour vivre !

Malgré les tourments que tu as endurés,
Tu exhales, amour, réconfort et bonté !
Notre Foi, comme sur les cimes enneigées
Ô Sainte Rita, n’est que limpidité !


Deuxième prix
: Pascal GAILLARD

Dans le deuil ou la joie d’aimer
Sans compter et très humblement,
Elle a su toujours essaimer
Sa prière au cœur des tourments.

Qu’avec ardeur elle a traversé
L’obscur chemin de la douleur,
Le jour où son front fut percé
Par un stigmate du Sauveur !

La profonde et sainte blessure
Jamais plus ne se referma.
Par cela seul on se mesure
À quel point Jésus-Christ l’aima.

Ô quel insigne privilège
D’avoir reçu, avant de partir,
Malgré l’hiver, malgré la neige,
Une rose sur son martyr !

On l’invoque encore aujourd’hui,
Quand les malheurs se font si lourds,
Que l’éprouvé se croit réduit
À les subir sans nul recours.

Mais que les causes soient perdues,
Que les cas soient désespérés,
Des grâces seront répandues
Par Marie afin d’éclairer.

Auprès de Dieu pour y pourvoir,
Intercède Sainte Rita,
Qui n’a vécu que par l’espoir
Dans la croix que Jésus porta.


Troisième prix
: Marie-Josée BRUNET

Je fis ta connaissance
Il y a déjà fort longtemps
Sans vraiment avoir conscience
De ton si fort rayonnement.

Grâce à notre mère qui te vénérait
Je fis deux fois le pèlerinage
Et enfin je te rencontrais !
Quel merveilleux voyage !

Tu es ma grande sœur
Ma confidente, mon amie,
Je te raconte mes malheurs
Je te remercie aussi !

Quelle joie de te connaître
De retrouver la confiance !
Avec toi je me sens renaître
Je réapprends l’espérance.

Tu es mon réconfort
Jusqu’au bout du chemin
A l’heure de ma mort
Tu me donneras la main !

 

Commentaires  

#1 Rina 15-12-2014 00:49
Magnifique ces trois poèmes, ils me donnent du courage et encore plus d'amour pour ma très Sainte Rita. Merci.
Citer

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Lettre d'information

Œuvres de Sainte Rita - 1 rue de la Poissonnerie - 06359 Nice Cedex 4 - FRANCE
Tél. +33 (0)4 93 62 13 62 (du lundi au vendredi de 9h à 16h)

Copyright © Œuvres de Sainte Rita 2011 / ROM