Conte de Noël : Jordy, le petit chien de Noël

le .

chien attache

Chers amis, je vais vous raconter, une fois n’est pas coutume, l’histoire d’un chien, Jordy, âgé à présent de quinze ans, ce qui est déjà bien vieux pour un « toutou ». Aujourd’hui, il est aveugle de l’œil droit, son œil gauche faiblit de plus en plus, il est quasiment sourd, il a beaucoup de mal à monter et à descendre les escaliers, il perd de temps en temps l’équilibre, il est mal assuré sur ses pattes. Mais croyez-moi, il a gardé un odorat de fin limier ! Il suffit que vous fassiez la cuisine et il arrive, tout guilleret, quémandant quelques morceaux de ce que vous êtes en train de préparer !

Jordy est né au début du mois de juin 2002. Il est issu d’un croisement improbable, mais pourtant magnifiquement réussi, de deux races, Labrador et Jack Russel ! Oui, vous avez bien entendu, Labrador et Jack Russel ! Il a la carrure et l’allure d’un Labrador et la robe avec ses taches si caractéristiques d’un Jack Russel ! Je le connais bien car il m’arrive très souvent de le garder, moi qui ne voulais surtout pas d’animaux à la maison. Et je me suis attaché à lui… Comme disent les jeunes, il est « trop » !

Mais revenons, les amis, à l’histoire de Jordy.
Nicolas avait un chiot, Jordy, âgé d’à peine quelques mois, une belle petite boule de poils. Puis il a rencontré Jennifer qui possédait un Doberman. Ils habitaient dans une petite résidence en banlieue parisienne. La maison d’à côté était occupée par deux amis d’enfance et colocataires, Christophe et Robin.

Or, Jennifer détestait Jordy ! Elle a commencé à le maltraiter. Déjà, le chiot n’avait pas le droit de rentrer dans l’appartement. Donc, de jour comme de nuit, à la chaleur, dans le vent ou sous la pluie, notre petit Jordy restait attaché dehors. Sa chaîne avait été mise de telle façon qu’il ne pouvait ni baisser, ni lever la tête. Ne pouvant malheureusement pas bouger, il faisait ses besoins là où il était enchaîné. Du coup, Jennifer, voyant cela, le frappait à grands coups de bâtons ! Et son compagnon ne disait rien ! Pauvre petit Jordy !

Les deux amis voisins s’aperçurent très vite du martyre du chiot, ses gémissements, le bruit des coups de bâton, les cris de Jennifer. Cela les insupportait au plus haut point ! Sortant ou rentrant chez eux, ils voyaient le triste spectacle du petit Jordy attaché à une rambarde, pouvant à peine remuer. Robin et Christophe étaient vraiment émus par les souffrances du chiot. Plusieurs fois, ils avaient tenté de raisonner le jeune couple sur les conditions de vie de Jordy.

Un peu avant Noël, Robin, excédé de voir que leurs interventions n’avaient servi à rien, attendit que Jennifer soit absente de la maison pour aller trouver Nicolas qui n’était pas méchant, mais sûrement un peu lâche. Robin dit au jeune homme que si Jordy était encore maltraité, il préviendrait certainement la Police… Il rajouta : « Sinon, donnez-le nous ! ». Puis Robin partit.

Mardi 24 décembre, Christophe et Robin allèrent à la Messe de la Nuit de Noël avec leurs familles. En revenant chez eux, ils trouvèrent devant leur porte d’entrée un panier en osier. Ils l’ouvrirent aussitôt. C’était Jord ! Il était recroquevillé dans une petite couverture, tout tremblant. Il y avait aussi une carte avec ceci d’écrit : Merci, Joyeux Noël ! Ils sortirent le chiot du panier et l’emmenèrent à l’intérieur. Christophe et Robin ne revirent jamais plus Jennifer et Nicolas. Jordy s’est tout de suite senti en sécurité. Christophe m’a dit que le chiot avait vraiment besoin de tendresse et d’attention et qu’il était très affectueux.

Jordy est arrivé comme un cadeau inattendu, un mini-miracle ! Jordy, le petit chien de Noël !

À l’église où Christophe et Robin allaient souvent, il y avait toujours une crèche vivante pour la Nativité. L’année d’après, ils demandèrent donc au curé de la paroisse, après lui avoir raconté l’histoire de Jordy et son arrivée la nuit de Noël, si le chiot pouvait participer à cette crèche vivante. Et pendant des années, Jordy participa à la crèche vivante, accompagnant les petits bergers !

Il y a quelques années, Christophe et Robin, travaillant dans la même entreprise, ont été mutés à Cannes. Puis chacun a mené sa propre vie. Mais Jordy était là ! Alors ils ont fait une garde alternée car tous deux étaient très attachés à ce chien.
J’ai rencontré Christophe et Robin à un repas chez des connaissances communes à Nice. Nous sommes devenus d’excellents amis. Et j’ai rencontré Jordy, le petit chien de Noël ! Il m’arrive de temps en temps de le garder pour rendre service à mes amis. C’est vrai, ce vieux « toutou » est vraiment attachant !

Au moment où j’écris ce conte, début septembre 2017, Jordy va bien. Il passe le plus clair de son temps à dormir et, gourmand, à manger, ce qui est bon signe ! Un jour, comme tout être vivant, il va mourir, mais je suis sûr qu’il ira au Paradis des animaux auprès de saint François d’Assise !

Thierry LIGERON

JOYEUX ET SAINT NOËL !

Jordy petit chien creche noel

Sur cette photo, c'est le "vrai" Jordy qui pose dans la Crèche !

Commentaires  

#2 Q.M. 21-12-2017 10:41
Belle histoire que celle de Jordy ! Comment peut-on faire du mal aux bêtes, créatures de Dieu ? Quand on voit la joie qu'elles procurent et l'épanouissement que leur présence suscite auprès des enfants, des personnes seules, ou simplement l'accueil d'un toutou quand on rentre fatigué le soir, louons le Seigneur pour toutes ses créations !
Citer
#1 Alice Eve 19-12-2017 12:40
Heureusement qu'il y a des gens compatissants, autant pour les animaux que pour les personnes. Moi-même j'ai un chien et pourtant il n’est pas facile de caractère. Depuis 13 ans, nous nous relevons plusieurs fois par nuit car il demande à sortir. Nous en sommes fatigués, mais c'est notre chien et nous faisons avec.
Citer

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Lettre d'information

captcha 

Œuvres de Sainte Rita - 1 rue de la Poissonnerie - 06359 Nice Cedex 4 - FRANCE
Tél. +33 (0)4 93 62 13 62 (du lundi au vendredi de 9h à 16h)

Copyright © Œuvres de Sainte Rita 2011 / ROM