L’Église attend les extraterrestres de pied ferme

le .

radiotelescopes

Un signal capté par un radiotélescope a mis les astronomes en émoi : aurait-on enfin reçu un message venant de l’espace ?

À côté de Castel Gondolfo, l’observatoire du Vatican scrute le ciel, avec à sa tête, un duo de prêtres jésuites, les pères Guy Consolmagno et Paul Mueller. Ils sont connus pour avoir écrit ensemble un livre intitulé « Baptiseriez-vous un extraterrestre ? », et sont aussi calés en astrophysique qu’en théologie.

Guy Consolmagno publie régulièrement dans Nature et discute avec Stephen Hawkins. Ces prêtres ne s’emballent pas devant le signal capté ce 28 août 2016 par le radiotélescope russe Ratan-600.

« Un résultat incertain »
« Le signal capté le 28 août n’a rien de probant », assure le père Paul Mueller. En homme de science, il résume les faits : « tout ce qui est advenu, c’est qu’un signal de type et de forces inhabituels a été capté en provenance d’une étoile comparable au Soleil ». En l’état, rien ne permet de conclure qu’il soit issu d’autre chose qu’un phénomène naturel encore mal connu, certains commentateurs avancent même qu’il pourrait s’agir d’une communication militaire mal interprétée. Et le Père Paul Mueller de rappeler l’éthique scientifique : « Il n’est pas question de combler les vides, dans nos connaissances, avec Dieu ou une intelligence extraterrestre, il faut prouver ce qu’on avance ! »

Dieu et les extraterrestres
S’ils sont tous deux sceptiques quant à la nature de ce dernier signal, ils n’en demeurent pas moins enthousiastes à l’idée qu’une intelligence extraterrestre existe. Le père Consolmagno avance que c’est une probabilité, en s’appuyant aussi bien sur la théologie que sur la science. Sur la science, en estimant qu’il existe 100 milliards de galaxies : statistiquement, il est probable que les conditions soient réunies, ailleurs, pour que la vie existe. Sur la théologie ensuite, car il ne nous appartient pas de poser de limite à la créativité de Dieu. Dans Y a-t-il une vie intelligente dans l’univers, il explique : « De toute évidence, Dieu est si grand que même dans les immensités, il est capable de concentrer ses efforts, son énergie et son amour sur chacune de nos petites personnes, sur cette petite planète. Et, je le crois, sur n’importe quel individu ou n’importe quelle planète. »

On pourrait baptiser – voire ordonner – un martien !
Le père Consolmagno s’amuse souvent à rappeler que « toute créature, quelle que soit le nombre de tentacules dont elle est dotée, a une âme ». Par conséquent, s’il existe une forme de vie intelligente en dehors de la terre, rien ne s’oppose à ce qu’elle soit baptisée. En effet, en homme de science, le prêtre est prêt à envisager les créatures les plus farfelues, mais à condition qu’elles soient soumises aux mêmes lois physiques que nous. De même, en chrétien, il ne peut pas concevoir qu’elles ne soient pas aimées de Dieu. Elles seraient donc susceptibles de faire des choix, d’aimer ou de haïr, comme le sont les êtres humains. Le genre de gaz qu’elles respireraient, le nombre de leurs genres, ou autres bizarreries que l’on peut imaginer, ne sont que des accidents au regard de ce point fondamental. Si un jour, une forme de vie lointaine était découverte, il y aurait probablement un débat au sein de l’Église pour savoir si ces créatures peuvent accéder à l’Évangile. Il y en a eu par le passé, lorsque les premiers juifs convertis au christianisme se demandèrent si les autres peuples pouvaient recevoir le salut promis aux Juifs. Puis, au XVIe siècle, lorsque les Espagnols et les Portugais découvrirent les peuples américains. A chaque fois, la réponse de l’Église fut, après discussion, la même : l’Évangile doit être annoncé à tous les peuples.

Le pape François et les petits hommes verts
Lors de l’une de ses homélies, le pape François envisageait sans détour de baptiser un extraterrestre : « Si – par exemple – demain, une expédition de Martiens venait, et que l’un d’entre eux venait à nous, ici… Un Martien, d’accord ? Vert, avec un long nez et des grandes oreilles, exactement comme les enfants les dessinent… Et que l’un disait "je voudrais être baptisé !" qu’arriverait-il ? Quand Dieu nous montre le chemin, qui serions-nous pour dire « non, ce n’est pas prudent, faisons ça différemment (…). L’Église n’est fermée à personne, pas même aux extraterrestres ! »

Tiré du site Aleteia

Commentaires  

#1 Michael 12-09-2016 11:56
Dieu est le créateur du ciel et de tout l'univers et ceux que nous appelons les "extraterrestres" sont son œuvre également. Pourquoi serions-nous seul à avoir ce privilège de croire en Lui alors que l'univers est peuplé de créatures qui doivent l'adorer également et croire en son existence. Arrêtons de penser que c'est un monopole qui n'appartient qu'à nous et n'ayons pas peur de croire en une vie ailleurs, car le jour où nous serons rappelés, nous verrons alors toutes les créatures célestes qui peuplent l'immensité de nos galaxies.
Citer

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Lettre d'information

Œuvres de Sainte Rita - 1 rue de la Poissonnerie - 06359 Nice Cedex 4 - FRANCE
Tél. +33 (0)4 93 62 13 62 (du lundi au vendredi de 9h à 16h)

Copyright © Œuvres de Sainte Rita 2011 / ROM